Festival de Lanaudière - Quel gazon !

Christophe Huss Collaboration spéciale
Charles Dutoit et l’Orchestre de Philadelphie sont les invités du Festival de Lanaudière les 22 et 23 juillet.
Photo: Agence Reuters Victor Fraile Charles Dutoit et l’Orchestre de Philadelphie sont les invités du Festival de Lanaudière les 22 et 23 juillet.

Ce texte fait partie du cahier spécial Festivals été 2011

Les spectateurs qui opteront pour la formule du pique-nique concert seront choyés comme jamais: le Festival de Lanaudière installe à partir de cette année des écrans géants à diodes électroluminescentes (DEL) nourris par sept caméras. Être sur le gazon et près de l'action: peut-être la formule idéale...

Tant qu'à pique-niquer, emmenez donc vos ados! La pelouse à Lanaudière est gratuite pour les 17 ans ou moins accompagnés d'un adulte... Voilà une manière de les initier à la musique classique dans un cadre idéal. Par ailleurs, les jeunes adultes de 25 ans ou moins paient un billet et entrent à deux.

Le Festival de Lanaudière présente par ailleurs beaucoup d'avantages annexes: les soupers au Bistro SAQ, les chemins de campagne — six circuits épicuriens dans la région — les concerts pour néophytes du dimanche après-midi ou le cinéma en plein air, gratuit les mardis. On y verra la belle Mélanie Laurent dans l'émouvant Le Concert, de Radu Mihaileanu, ainsi que Bandslam, l'enfant prodige et la version originale de Fantasia.

Dutoit !


Les temps forts du festival, du 9 juillet au 7 août, sont bien connus déjà. Charles Dutoit et l'Orchestre de Philadelphie en sont les invités les plus attendus. Ce retour de Charles Dutoit est programmé les 22 et 23 juillet. Le 22, l'ancien directeur musical de l'OSM dirigera des extraits de Roméo et Juliette, de Prokofiev, les Danses symphoniques, de Rachmaninov, et La Valse, de Ravel. Le 23, nous entendrons Finlandia, de Sibelius, le 2e Concerto, de Rachmaninov (soliste: Kirill Gerstein), et la Symphonie fantastique, de Berlioz.

Le Festival de Lanaudière 2011 s'ouvrira aux sons de la 9e Symphonie, de Beethoven, dirigée par Yannick Nézet-Séguin, avec un quatuor de solistes canadiens: Leyla Claire, Julie Bouliane, John Tessier et Nathan Berg. Le festival a d'ailleurs mis un point d'honneur à nourrir ses oeuvres vocales de distributions canadiennes. Ce sera le cas, le 30 juillet, de la présentation de l'opéra Le Vampire, de Heinrich Marchner, mais aussi du con-cert prévu le 5 août, lors duquel Bernard Labadie présentera le Requiem, de Mozart, et le Requiem en ut, de Cherubini.

Les autres grands concerts des fins de semaine présenteront Alain Lefèvre et Jean-Philippe Tremblay dans le Concerto n° 4, d'André Mathieu (le 15), Marie Nicole Lemieux et Jean-Marie Zeitouni dans un programme d'airs français (le 16), l'OSM avec Guennadi Rojdestvenski (le 29) et avec Kent Nagano (le 6 août).

Terminons en signalant une venue discrète mais à surveiller de près, celle de l'Orchestre symphonique de Québec avec le chef québécois Jean-Michael Lavoie, le 17 juillet. Lavoie, qui s'est fait un nom en Europe dans la musique contemporaine, dirigera quelques «favoris» dont l'ouverture de La Chauve-Souris, de Strauss, la 2e Rhapsodie hongroise, de Liszt, et la Symphonie du Nouveau Monde, de Dvorak. On rappellera que l'OSQ se cherche un chef, et nul besoin d'être devin pour penser que Lavoie passera là une audition qui peut être capitale dans sa carrière.

À voir en vidéo