cache information close 

Zarkana se dévoile à New York

Le Cirque du Soleil a dévoilé hier quelques tableaux de Zarkana
Photo: Agence Reuters Mike Segar Le Cirque du Soleil a dévoilé hier quelques tableaux de Zarkana

Le Cirque du Soleil a dévoilé hier quelques tableaux de Zarkana, un show de plus de 50 millions de dollars avec lequel il espère attirer 500 000 spectateurs en trois mois. Femme araignée, bébé à six bras, trapézistes frondeurs et acrobates têtes brûlées: Zarkana, le tout nouveau spectacle new-yorkais, doit officiellement prendre l'affiche le 29 juin.

Ponctuée des chants de Garou et de Cassiopée, la présentation tenait aussi bien de la fable visuelle que du freak show délirant. «Pour moi, Zarkana est une sorte de folie extravagante acrobatique, a résumé le metteur en scène François Girard au pied de l'immense scène du Radio City Musci Hall. C'est une espèce de poème un peu dépeigné, débridé, une parade de mutants. Il y a un côté un peu freak show dans le spectacle. C'est très coloré. En même temps, tout cela est un peu un cartoon, on ne se prend pas très au sérieux.» Si Garou est au premier plan dans le rôle d'un magicien qui a perdu sa belle et ses pouvoirs magiques, l'histoire n'est qu'accessoire afin de mettre en valeur la distribution qui compte 75 artistes de 15 pays. Outre un décor aux accents mythologiques dont la perspective est décuplée par de spectaculaires projections vidéo, le spectacle doit d'abord et avant tout reposer sur les numéros d'acrobaties, a précisé le metteur en scène François Girard. Après l'échec cuisant de Banana Shpeel à New York l'an passé, le Cirque du Soleil semble avoir décidé de mettre les bouchées doubles pour impressionner les habitants de la Grosse Pomme.