Jean-Paul Filion, 1927-2010

Chansonnier, auteur, poète et peintre, Jean-Paul Filion est décédé dans la nuit du 27 décembre à l'âge de 83 ans. Celui qui a fréquenté Gaston Miron, Félix Leclerc, Roland Giguère, Gilles Carle, Paul-Émile Borduas et Pauline Julien s'est fait connaître surtout par sa populaire chanson La Parenté.

Devenue un air québécois incontournable du temps des Fêtes, La Parenté revient depuis 1958 rythmer les soirées de décembre. Enregistrée par Filion lui-même sur son premier disque, La Parenté, reprise ensuite entre autres par François Dompierre et Angèle Arsenault, aurait été vendue à plus de 100 000 exemplaires.

Né à Saint-André-Avelin, un village où il a puisé une bonne partie de l'inspiration de ses écrits fortement autobiographiques, Jean-Paul Filion se dirige d'abord, après des études à l'École des beaux-arts, vers la peinture.

Il mène un court moment une carrière de chansonnier, mais c'est l'écriture, depuis son premier recueil de poésie Du centre de l'eau (l'Hexagone), sorti en 1955, qui l'accompagnera toute sa vie. Il signe, au début des années 1960, quelques télé-théâtres pour Radio-Canada, tout en publiant régulièrement poèmes et romans.

En 2008 paraît aux éditions Leméac son dernier livre, Sur mon chemin j'ai rencontré, le journal intime que Jean-Paul Filion a tenu de 1951 à 1959. Le roman Cap Tourmente, paru d'abord en 1980, demeure, d'après Pierre Filion, des éditions Leméac, son livre le plus important.

À voir en vidéo