Une consécration pour le cirque Éloize - Rain est bien reçu à Paris

Paris — C'est le journal Le Monde qui le dit: Rain — Comme une pluie dans tes yeux, le spectacle du cirque Éloize, est «bien parti pour casser la baraque» à Paris pendant la période des Fêtes.

La troupe québécoise s'est installée pour un mois et 26 représentations au prestigieux Théâtre du Rond-Point (des Champs-Élysées), dirigé par le metteur en scène et comédien Jean-Michel Ribes. Marquée par une longue «ovation», la première, jeudi soir, a été triomphale. Les places se vendent très bien et des «supplémentaires» sont à prévoir.

En 2006, Rain avait déjà tenu l'affiche pendant six semaines au Trianon, aux pieds de la butte Montmartre. Unanime, la critique s'était montrée «proprement émerveillée par ce spectacle sans nul autre pareil» (Les Échos); son enthousiasme n'a pas faibli depuis.

En fin de semaine, Le Monde parlait ainsi d'une «pluie de bonheur entre ciel et terre», d'un spectacle «joyeux et fédérateur». «De scène en scène, le merveilleux du Cirque Éloize fait des étincelles et réchauffe les coeurs», ont renchéri Les Échos.

En fait, le retour à Paris du cirque Éloize constitue pour la compagnie québécoise une véritable consécration, 15 ans après ses débuts en France. En ce moment, ses trois spectacles sont en tournée dans l'Hexagone. Rain (programmé à Paris jusqu'au 15 janvier) arrive de province, Nebbia sillonne le pays jusqu'au printemps, tandis que le dernier né, iD, va aller terminer l'année en Belgique, au Théâtre royal de Namur.

Dans un an, nouvelle consécration, c'est au Théâtre national de Chaillot que ce spectacle passera les Fêtes. Rain au Rond-Point cette année, iD à Chaillot l'année prochaine: au cirque Éloize, on parle, non sans raisons, d'un «prestigieux doublé parisien», d'un «nouveau chapitre dans l'histoire de la compagnie».