Livres - Un (beau) survol de l'histoire de l'art

Depuis quelques années se multiplient sur le marché les panoramas de l'histoire de l'art somptueusement illustrés et vendus à petit prix parce qu'imprimés en Chine pour de «gros» éditeurs (style Taschen ou Phaidon), qui rentabilisent leur investissement en vendant les droits d'édition et de diffusion dans chaque pays à des éditeurs locaux. Un genre de sous-traitance où tout le monde semble trouver son compte, y compris le consommateur. C'était le cas l'an dernier pour Les 1001 tableaux qu'il faut avoir vus dans sa vie et c'est le cas cette année pour Tout sur l'art, publié ici par Hurtubise.

La (belle) brique de 576 pages est la traduction d'un ouvrage édité d'abord en Grande-Bretagne et réalisé par une équipe d'une trentaine de spécialistes, presque tous britanniques ou américains. Tout sur l'art se veut un genre de musée en modèle réduit et à portée de main, aux choix plutôt consensuels, qui propose un survol de l'histoire de l'art, depuis la préhistoire jusqu'à l'art numérique contemporain, aussi bien en peinture qu'en photographie, en sculpture qu'en céramique.

Chaque période ou mouvement est condensé dans un texte concis et accessible, illustré de quelques oeuvres représentatives et accompagné en bas de page de repères chronologiques utiles. Ces textes génériques sont complétés par l'illustration pleine page de l'oeuvre maîtresse de deux ou trois artistes phares, par exemple Cézanne, Seurat et Van Gogh pour le postimpressionnisme. L'oeuvre choisie est à son tour «découpée» en plusieurs détails commentés en page de droite.

À mi-chemin entre le livre de table et l'ouvrage de vulgarisation, Tout sur l'art a tout de même l'avantage d'avoir été conçu par des spécialistes, sous la direction des historiens de l'art Stephen Farthing et Richard Cork, et permet au lecteur de démêler rapidement l'écheveau des différentes écoles, chapelles et tendances qui parcourent l'histoire de l'art, ancienne comme récente. À ce prix (34,95 $), pourquoi bouder son plaisir?