En bref - Compressions monstres pour le Conseil des arts du Royaume-Uni

Le Conseil des arts du Royaume-Uni vient de voir son budget sabré de près du tiers par le gouvernement de David Cameron. L'organisme, qui finance les principales institutions culturelles britanniques, s'attend à ce que ces coupes «aient un impact significatif sur la vie culturelle du pays».

Dans un discours prononcé au parlement britannique cette semaine, annonçant le plus vaste plan d'austérité depuis la Seconde Guerre mondiale, le ministre des Finances, George Osborne, a révélé que le budget du Conseil des arts chuterait de 449 millions de livres à 349 millions en 2014. Les musées nationaux, les moins touchés entre tous, subiront une réduction de 15 % de leur budget, mais devront continuer à offrir l'accès gratuit au public. Certains programmes scolaires en art seront sacrifiés, et pas moins de 14 organismes publics, dont le UK Film Council, seront carrément abolis ou réformés. Le Conseil des arts est considéré comme le plus grand perdant de cette réforme globale, pour ce qui est des dépenses publiques attribuées au département de la Culture, des Médias et du Sport, duquel dépend aussi le budget de la BBC.