Visite guidée d'outre-tombe

Le petit cimetière compte aujourd’hui 314 pierres tombales, pour 538 noms, mais on estime qu’entre 6000 et 8000 personnes y sont enterrées.<br />
Photo: Yan Doublet - Le Devoir Le petit cimetière compte aujourd’hui 314 pierres tombales, pour 538 noms, mais on estime qu’entre 6000 et 8000 personnes y sont enterrées.

Pour mieux faire connaître le petit cimetière anglican St. Matthew, la ville de Québec a créé une visite très originale, basée sur le recours au iPod. Suivez le guide !

Québec — Soulignons d'abord à quel point ce cimetière est spécial. Situé en plein coeur du centre-ville, sur la rue Saint-Jean, il contient certains des plus grands arbres de la ville. À des endroits, leurs vieilles racines s'enroulent même sur les pierres tombales, comme pour les avaler. Paisible malgré ses nombreux habitués, l'endroit accueille tant les fonctionnaires sur l'heure du lunch que les adolescents qui cherchent un bon endroit pour s'embrasser, voire fomenter des mauvais coups (on me dira que les adolescents peuvent aussi manger leurs lunchs et les fonctionnaires faire de mauvais coups, mais c'est une autre histoire...).

Bref, c'est un endroit où bien des gens ont trouvé la paix, aujourd'hui comme hier. Le petit cimetière compte aujourd'hui 314 pierres tombales, pour 538 noms, mais on estime qu'entre 6000 et 8000 personnes y sont enterrées, ce qui est énorme pour un site de cette taille.

C'est l'histoire de ces gens que propose de raconter le service de la culture avec son parcours iPod. «Le cimetière devait de toute façon être restauré», explique la responsable du projet à la ville, Chantal Émond. «En 1986, nous avions réalisé une vingtaine de panneaux sur des personnages marquants, mais c'était désuet. On a donc essayé de voir comment procéder autrement.»

D'une durée de 40 minutes, la visite a été scénarisée par David Mendel, un historien réputé dont les excursions à saveur historique dans la ville font la joie de beaucoup d'Américains férus de patrimoine. Et c'est lui qui nous raconte St. Matthew dans le iPod.

«C'est un parcours qui s'intéresse beaucoup au côté humain», explique-t-il avec son charmant accent anglais. «Ça porte sur les gens qui vivaient ici à la fin du XVIIIe et au début du XIXe, que ce soient des capitaines de navire, des constructeurs de bateaux, des militaires ou encore des enfants.» Le cimetière, souligne-t-il, compte notamment des monuments en l'honneur d'enfants morts en bas âge. La station qui traite de ce triste phénomène est d'ailleurs l'une des plus touchantes du parcours.

Entrecoupées par des pièces de violon envoûtantes, ses explications s'accompagnent en outre d'un contenu visuel pertinent (détails, gros plans des pierres, images d'archives en rapport avec le sujet, etc.). Bref, on a affaire à l'équivalent des audioguides de musées, mais en mieux. «C'est très innovateur, ça commence, mais on va voir ça de plus en plus», observe l'historien. «Nous sommes sans doute les premiers.»

Comme l'explique Mme Émond, on pourra éventuellement bonifier le contenu de la visite à peu de frais, ce qui n'était pas le cas avec les anciens panneaux explicatifs. Financée par la ville avec l'aide du ministère de la Culture, la visite s'inscrit dans un ambitieux programme de restauration du site qui a duré tout l'été. Le résultat doit être inauguré officiellement mardi.

Cependant, on peut faire la visite dès cette fin de semaine. Les iPod sont prêtés au comptoir de la bibliothèque voisine (l'ancienne église gothique). Mais pas question de filer à l'anglaise avec les précieuses machines, votre permis de conduire ou votre carte d'assurance-maladie sera pris en otage par les bibliothécaires pendant votre parcours. On pourra par ailleurs télécharger bientôt la visite sur son propre iPod grâce à une application disponible sur le site Web de la ville de Québec.

***

Informations et prêts des iPod à la Bibliothèque Saint-Jean-Baptiste sur la rue Saint-Jean 755, à Québec. 418 641-6798