Musée régional de Rimouski - Territoires et rencontres

Le photographe Michel Dompierre présente une cinquantaine de ses œuvres au Musée régional de Rimouski.
Photo: Claude Morin Le photographe Michel Dompierre présente une cinquantaine de ses œuvres au Musée régional de Rimouski.

Le photographe Michel Dompierre présente au Musée régional de Rimouski une cinquantaine de ses meilleures photos de personnages et de paysages du Bas-Saint-Laurent, réalisées au cours des trois dernières décennies. Il nous y dévoile toute son affection pour sa région d'adoption, où il a contribué par son art à mieux la faire connaître par de superbes images empreintes de spontanéité, de simplicité et d'atmosphère. Quelques-unes de ses photos ont servi de matière première pour cinq ouvrages: Le Bas-Saint-Laurent avec Victor-Lévy Beaulieu; Amqui en collaboration avec Madeleine Gagnon; La Matapédia avec Bertrand B. Leblanc; Mont-Joli ainsi que Rimouski-Neigette en association avec Rénald Bérubé.

«Vous savez, photographier veut dire écrire avec la lumière. C'est la grande loi. La photo n'existe que par sa qualité lumineuse», dit Michel Dompierre. Une cabane de pêche blanche au milieu du lac Saint-Mathieu où des motoneigistes passent en trombe pour y effectuer des essais de prototypes pour Bombardier par un froid sibérien illustre particulièrement bien son propos. Son art de la composition photographique ressort également avec ses personnages captés pour la postérité. Le pilote de ligne Robert Piché, rendu célèbre par son vol plané d'un Airbus jusqu'aux Açores, y est présenté sur le tarmac de l'aéroport régional de Mont-Joli aux leviers de commande d'un simple planeur.

Les paysages bas-laurentiens prennent aussi une nouvelle dimension dans l'oeil de la caméra de Michel Dompierre. «La nature, j'ai envie de la traiter de façon zen; il y a certains éléments que je veux mettre en valeur. À titre d'exemple, les foins d'eau du lac Matapédia impressionnent les visiteurs, mais notez bien qu'il y a très peu d'éléments; il s'agit plutôt d'une photo d'atmosphère», explique-t-il.

La commissaire Nathalie Langelier, du Musée régional de Rimouski, décrit les oeuvres de Dompierre comme un mélange de photographie sociale, humaniste ou journalistique. «Michel Dompierre présente sa vision du monde à travers l'image et le contact humain, le tout avec une recherche approfondie d'angles originaux. Les points de vue diffèrent infiniment et se distribuent le long d'un parcours où se situent, d'un côté, l'étrangeté et, de l'autre, la familiarité, la différence, l'identité», écrit-elle.

L'image retenue pour faire connaître la seconde exposition de Dompierre au Musée régional de Rimouski, en 30 ans, symbolise son art de la composition photographique. Il s'agit de la gymnaste Laurence Choinière, issue de la première mouture du Cirque du Soleil. Le photographe lui fait exécuter une figure typique dans la lumière d'un coucher de soleil au parc du Bic. Personnage, couleurs et atmosphère s'y conjuguent avec une belle spontanéité.

***

- L'exposition Territoires et rencontres est présentée à la salle 1 du Musée régional de Rimouski jusqu'au 17 octobre 2010. www.museerimouski.qc.ca

***

Collaboration spéciale