Le mauvais garçon de la mode n'est plus

Alexander McQueen a été élu à quatre reprises styliste britannique de l’année.
Photo: Agence Reuters Charles Platiau Alexander McQueen a été élu à quatre reprises styliste britannique de l’année.

Le couturier britannique Alexander McQueen, de son vrai nom Lee McQueen, a été retrouvé mort hier matin à son domicile londonien. D'après le quotidien anglais Times, il se serait suicidé, n'ayant pas supporté le décès de sa mère, survenu le 2 février dernier. Âgé de 40 ans, le créateur, primé à plusieurs reprises pour son travail, laisse le monde de la mode en deuil.

Dès l'annonce du décès, les personnalités de la mode du monde entier ont exprimé leur tristesse. «Je l'admirais beaucoup. C'était un révolutionnaire de la mode [...]. Il ne sera pas oublié et c'est une perte immense», a déclaré le couturier britannique John Galliano. Son amie de longue date, le mannequin Kate Moss, a déclaré dans un communiqué être «sous le choc» de «la perte tragique de son cher ami Lee McQueen».

Au Québec, bien que moins connu du grand public, la nouvelle a également attristé le milieu. «Nos étudiants sont sous le choc. Ses innovations et son style avant-gardiste étaient une grande source d'inspiration pour les jeunes designers», explique Sandra Parker, coordonnatrice de la commercialisation de la mode au collège LaSalle.

Pour Ying Gao, professeure en design de mode à l'UQAM, la profession vient de perdre un personnage unique. «Il est rare de trouver des personnes qui savent travailler le tissu aussi bien que lui. Il savait couper et tailler. Son travail était irréprochable», assure la designer de mode. Pour elle, Alexander McQueen était également un grand metteur en scène: «Son univers a quelque chose de mélancolique et de quasi tragique. Il ne travaillait pas dans la légèreté.»

En effet, le couturier laisse le souvenir de défilés spectaculaires et provocants. Chaque présentation avait un thème, parfois au titre scandaleux, comme pour dénoncer le viol de l'Écosse par les Anglais avec Highland Rape, où les vêtements étaient déchirés. Ou encore en 1998 lorsqu'il a fait défiler une jeune femme amputée des deux jambes pour, disait-il à l'époque, «montrer que la beauté vient de l'intérieur».

Fils d'un chauffeur de taxi londonien d'origine écossaise, Alexander McQueen était le dernier d'une fratrie de six enfants. Après avoir quitté l'école à 16 ans, il a été apprenti chez le célèbre tailleur Anderson et Sheppard. Par la suite, il a rejoint la prestigieuse St. Martin's School de Londres, considérée comme l'une des meilleures écoles de formation de mode au monde. À 27 ans, en 1996, il intégra le groupe de luxe LVMH où il prit la tête de la maison française Givenchy. Depuis 2001, il travaillait pour sa propre marque.

Celui qui a été désigné à quatre reprises couturier de l'année en Grande-Bretagne devait présenter sa prochaine collection à la Semaine de la mode de Paris le 9 mars.

***

Avec l'Agence France-Presse