Place des lumières

 L’installation in situ intitulée Champ de pixels est composée de 400 sources lumineuses  et interactives.
Photo: Jacques Grenier - Le Devoir L’installation in situ intitulée Champ de pixels est composée de 400 sources lumineuses et interactives.

La place des Festivals s'anime à son tour des points lumineux rouges qui font la signature du Quartier des spectacles à Montréal. Après leur apparition sur les parvis des lieux culturels, les voici en trois dimensions répandus dans ce qui ressemble à un immense jeu de Lite Brite déployé sur les 3700 m2 (40 000 pi2) de la place des Festivals jusqu'au 6 janvier.

L'installation in situ intitulée Champ de pixels est composée de 400 sources lumineuses et interactives, qui passent du rouge au blanc au passage des citadins grâce à des détecteurs de mouvement. L'oeuvre est signée conjointement par le designer Jean Beaudoin du studio Intégral (aussi créateur du plan lumière du Partenariat du Quartier des spectacles, PQdS) et par le créateur Érick Villeneuve de Nova-Lux.

«C'est une façon de garder la place vivante», indique Pierre Fortin, directeur général du PQdS, qui filme également en continu les modulations de ce paysage artistique éphémère, retransmises en direct sur le site www.champdepixels.tv.

Le concepteur Jean Beaudoin se réjouit de cette «réappropriation d'un espace public l'hiver». «Normalement, on ferme ça, on laisse la neige prendre la place; là, on avait le budget d'une prestation des Fêtes et on voulait s'éloigner des propositions habituelles, explique-t-il. Ça change des guirlandes de Noël. L'idée, c'était de créer une installation qui rappelle l'activité des festivals.» Il souhaiterait que de telles créations de type landart se relaient d'un hiver à l'autre.

M. Fortin précise qu'il s'agit d'une première expérience d'animation de la place en hiver. Il n'exclut pas la possibilité d'y inscrire d'autres genres d'activités, de type «village de Noël».

À voir en vidéo