Joliette - Quand une ville prend le virage théâtral

Le théâtre d'été à Joliette rime avec théâtre musical. Tout naturel pour une ville dont un des slogans est «Joliette, ville de musique». «Nous voulions nous démarquer en tant que théâtre d'été, explique Gilles Dessureault, directeur général du Centre culturel de Joliette. C'est René Richard Cyr, le directeur artistique de la saison estivale, qui nous a aiguillés dans cette direction.» Le succès obtenu par le premier spectacle présenté à la salle Rolland-Brunelle, Les Parapluies de Cherbourg, est venu confirmer la justesse de cette voie.

Cet été, les spectateurs accourront sans doute nombreux à Joliette afin d'assister à une toute nouvelle version de Pied de poule. Créée en 1982, cette comédie musicale, dont le texte est de Marc Drouin et la musique de Robert Léger, connut un vif succès et la chanson Dansons le pied de poule fut un tube radiophonique.

L'action se déroule à Hollywood, P.Q. François Perdu, amant de la célèbre Olive Houde, a maille à partir avec le machiavélique producteur de film Desmond Bigras. Sa tête mise à prix, François vivra de nombreuses aventures avant de revenir à Hollywood, P.Q. sauver sa bien-aimée.

La mise en scène de cette nouvelle version est signée Serge Denoncourt. «Serge Denoncourt a choisi de mettre de l'avant le côté bande dessinée, "cartoonesque", de cette oeuvre. Un peu à la manière du film Dick Tracy.»

Pas une pâle copie de l'original donc, mais plutôt une version résolument moderne, nous assure Gilles Dessureault. «Nous avons opté pour une version qui colle à la réalité de 2003.» Les arrangements et la direction musicale ont été confiés à Marc Lessard, Guy Dubuc et Francis Collard, des musiciens qui ont aussi collaboré aux derniers albums d'Ariane Moffat et de Daniel Bélanger. Serge Denoncourt s'est assuré de la collaboration de Vincent Paterson à la chorégraphie. Vincent Paterson a signé les chorégraphies du film de Lars Von Triers, Dancer in the Dark, palme d'or à Cannes.

La distribution comprend Normand Lévesque dans le rôle de Desmond Bigras, Carl Péloquin dans le rôle de François Perdu et Geneviève Alarie dans le rôle d'Olive Houde. Hugo Bombardier, Annie Girard, Pascale Montreuil et Adrien Lacroix complète la distribution. Les costumes sont de François Barbeau, les éclairages de Martin Labrèque, la scénographie de Marc Sénécal. Geneviève Lagacé assume l'assistance à la mise en scène. Pied de poule est une production de Zone 3. Les représentations auront lieu du mercredi au samedi du 30 juillet jusqu'au 30 août 2003.

La quête de l'inaccessible étoile

Gagnant du Masque Loto-Québec et du Masque de la meilleure pièce (théâtre privé) 2002, le spectacle L'Homme de la Mancha remonte sur les planches pour 18 représentations à la salle Rolland-Brunelle du 20 juin au 19 juillet 2003.

«Reprendre L'Homme de la Mancha allait de soi, explique Gilles Dessureault, car l'engouement pour ce spectacle fut énorme. Certains spectateurs sont revenus le voir à plusieurs reprises.»

On pourra donc voir et revoir ce spectacle musical, qui a connu un énorme succès sur Broadway dans les années 1960 avant d'être traduit et immortalisé par le grand Jacques Brel. La distribution québécoise comprend Jean Maheux, Éveline Gélinas, Sylvain Scott, Stéphane Brulotte, Roger Larue, Stéphan Côté, Catherine Vidal, Michelle Labonté et Sylvain Massé.

La mise en scène est signée René Richard Cyr.

«Plutôt que de miser uniquement sur des valeurs sûres, telles des têtes d'affiche, nous avons fait le pari de la qualité. Nous avons livré la marchandise et aujourd'hui, les spectateurs savent que la qualité est au rendez-vous.»