Bellucci, Marceau et Herzigova sans fard et sans retouches

C’est sans maquillage et sans retouches que Monica Bellucci fera la couverture du numéro spécial de Elle en kiosque en France demain.
Photo: Agence France-Presse (photo) C’est sans maquillage et sans retouches que Monica Bellucci fera la couverture du numéro spécial de Elle en kiosque en France demain.

Paris — Grain de peau luisant, cernes sous les yeux, pattes d'oie ou autres ridules: une fois n'est pas coutume, c'est sans maquillage et sans retouches que Monica Bellucci, Sophie Marceau et Eva Herzigova feront chacune la couverture du numéro spécial de Elle en kiosque en France demain.

En plus de s'afficher sur trois couvertures différentes, une première pour l'hebdomadaire féminin, chaque numéro comportera un cahier spécial de 16 pages dans lequel figurent aussi des portraits de Charlotte Rampling, Anne Parillaud, Chiara Mastroianni, Inès de la Fressange et Karin Viard.

«Nous ne partons pas en croisade contre les artifices, mais souhaitons apporter une réflexion différente sur la beauté féminine», a expliqué à l'Associated Press Valérie Toranian, directrice de la rédaction de Elle, ajoutant que la collaboration avec le photographe des stars Peter Lindbergh mettait en scène «une beauté vérité, preuve que ces femmes toujours sublimées» sur les pages glacées des magazines «pouvaient aussi être juste belles au naturel».

Toutes ont joué le jeu, acceptant d'être totalement démaquillées, une simple lotion hydratante sur le visage. Il a par exemple été refusé à Inès de la Fressange de garder ne serait-ce que son mascara.

Les clichés sont parfois surprenants, parce que décalés par rapport aux images systématiquement retouchées des célébrités. Ils mettent en exergue «une beauté qu'on ne voit jamais» chez des personnalités «extrêmement populaires».

«On a tous besoin de naturel. Quand on me retouche sur une photo, je ne me retrouve pas», dit Sophie Marceau au sujet de sa séance de prise de vues. «Ce sont des photos que tu fais seulement si tu as confiance et si on te regarde avec bienveillance», explique Monica Bellucci.

«Quelqu'un qui a le désir de voir de la beauté, il en verra encore plus sur un visage nu», poursuit Chiara Mastroianni, quand Anne Parillaud estime qu'elle a soudain vu «une femme» et non «l'aspect enfantin» souvent donné d'elle-même.

À voir en vidéo