Planification budgétaire - Le spectre de la publicité à la radio de la SRC a été évoqué

Toronto — Les membres du conseil d'administration de Radio-Canada se sont rencontrés hier pour discuter de stratégies à adopter pour faire face au ralentissement économique, et un groupe de pression a critiqué l'idée de diffuser de la publicité sur les ondes de la radio de la société d'État — possibilité que le réseau avait évoquée en février.

Le directeur des relations avec les médias et gestion des enjeux de Radio-Canada, Marco Dubé, n'a pas voulu indiquer précisément de quoi il avait été question au cours de cette rencontre privée, qui devrait d'ailleurs se poursuivre aujourd'hui. Il a toutefois affirmé qu'un contexte économique difficile forcerait la société publique à «faire des choix difficiles qui toucheront notre personnel et notre programmation».

Ian Morrison, un porte-parole du groupe Friends of Canadian Broadcasting, pense que la société d'État procédera à des compressions dans les emplois et la programmation, mais il croit aussi que le diffuseur évalue la possibilité d'obtenir des revenus au moyen de publicités diffusées à la radio de Radio-Canada.

À cet égard, M. Morrison a évoqué un discours prononcé en février par le président de Radio-Canada, Hubert Lacroix, devant l'Empire Club du Canada, à Toronto. M. Lacroix avait alors soulevé la possibilité d'accroître la publicité en ondes. Le président de Radio-Canada avait aussi indiqué que les revenus publicitaires avaient chuté de 60 millions de dollars au cours de l'actuel exercice financier, et que la situation pourrait empirer.

Selon M. Morrison, cela ne veut dire qu'une seule chose: Radio-Canada n'a pas d'autre choix que de diffuser de la publicité sur ses ondes radiophoniques.

Friends of Canadian Broadcasting, organisme de pression qui défend les diffuseurs publics canadiens, soutient que cela pourrait changer la nature de la société d'État et enlever des revenus publicitaires aux plus petites des stations de radio privées.

De son côté, Marco Dubé a seulement indiqué que la rencontre de deux jours s'inscrivait dans le cadre d'un processus de planification budgétaire.

«Nous serons en mesure de communiquer quelque chose de plus clair probablement vers le début du prochain exercice financier [en avril]», a-t-il affirmé.

Toutefois, selon Ian Morrison, Radio-Canada devra faire face à plusieurs obstacles si jamais elle décidait de diffuser de la publicité sur ses ondes radiophoniques. Par exemple, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes exige que la programmation de la radio de Radio-Canada ne contienne aucune publicité. Et le porte-parole de Friends of Canadian Broadcasting estime que l'organisme fédéral ne changera probablement pas sa position à ce propos.

À voir en vidéo