Musique - La tournée du West-Eastern Divan Orchestra aura lieu, affirme Daniel Barenboïm

Au cours d’une conférence de presse hier à Vienne, où il dirigera pour la première fois, le 1er janvier, le traditionnel concert du Nouvel An de l’Orchestre philharmonique de Vienne, Daniel Barenboïm a réaffirmé son «engagement total pour la
Photo: Agence Reuters Au cours d’une conférence de presse hier à Vienne, où il dirigera pour la première fois, le 1er janvier, le traditionnel concert du Nouvel An de l’Orchestre philharmonique de Vienne, Daniel Barenboïm a réaffirmé son «engagement total pour la

Vienne — La tournée du West-Eastern Divan Orchestra, qui doit débuter le 7 janvier, «aura lieu» et son chef d'orchestre israélo-argentin Daniel Barenboïm a «bon espoir» que tous ses jeunes musiciens — israéliens, palestiniens, égyptiens et syriens — y participeront, malgré l'exacerbation du conflit israélo-palestinien à Gaza.

Au cours d'une conférence de presse hier à Vienne, où il dirigera pour la première fois le 1er janvier le traditionnel concert du Nouvel An de l'Orchestre philharmonique de Vienne, Daniel Barenboïm a réaffirmé son «engagement total pour la paix au Proche-Orient».

Et il a maintenu la prochaine tournée du West-Eastern Divan Orchestra qu'il a fondé en 1999 avec de jeunes musiciens issus de pays impliqués dans le conflit du Proche-Orient.

Cette tournée doit commencer le 7 janvier, avec un premier concert au Qatar le 10 janvier, suivi de concerts à Moscou le 15, à Vienne le 17 et à la Scala de Milan le 18.

Selon le chef d'orchestre, «il y a parmi toutes les parties du conflit trop de gens — pourtant très intelligents — qui continuent à croire en une solution militaire. Or, ce conflit ne peut trouver de solution que si chacune des parties accepte la logique de l'autre, car il ne s'agit pas d'un affrontement entre deux États, mais entre deux peuples».

Pour son engagement en faveur de la paix au Proche-Orient, notamment avec le West-Eastern Divan Orchestra qu'il a dirigé en 2005 dans un concert historique dans la ville palestinienne de Ramallah, Daniel Barenboïm a été nommé en 2007 «ambassadeur de la paix» de l'ONU.

À voir en vidéo