Michel Legrand et Mario Pelchat deviennent complices le temps d'un album

Michel Legrand, le compositeur à la feuille de route impressionnante avec, entre autres, plus de 150 chansons de films, trois Oscars et cinq trophées Grammy, réalise une autre «première» à 76 ans. Pour la première fois, un interprète, Mario Pelchat, consacrera un album entier aux plus grands succès du prolifique musicien.

C'est aussi la première fois qu'un artiste chante du Legrand avec, en prime, le grand compositeur au piano sur les chansons de l'album qui sortira en mars prochain.

À la suite d'une suggestion de Lionel Lavault, son agent, Mario Pelchat a accepté, non sans certaines craintes, de participer au projet. Le Québécois a choisi des chansons tirées du vaste répertoire de Legrand, puis est allé à sa rencontre en France. Les deux viennent tout juste de compléter l'enregistrement de l'album et un spectacle suivra à compter d'avril prochain.

Assis dans un luxueux fauteuil de l'hôtel Saint-James, dans le Vieux-Montréal, Legrand, en grande forme, volubile, et pas toujours sérieux dans ses réponses, n'hésitera pas à parler de ce «nouveau défi».

On sent d'abord que le ciment a pris dès la première rencontre qu'il a eue avec Pelchat, chez lui près de Paris.

«Il connaissait mes chansons. Il en a pris 15 et je ne l'ai pas influencé dans son choix. J'aime toutes mes chansons, pour différentes raisons, comme j'aime tous mes enfants», a indiqué Legrand, qui a aussi dit avoir beaucoup sympathisé avec le chanteur québécois.

«Il était primordial que le public ait des repères en redécouvrant des chansons comme La Valse des lilas, Les Moulins de mon coeur, Les Parapluies de Cherbourg et Un parfum de fin du monde. Et l'on devait aussi en faire d'autres peu ou pas connues du public», au dire de Pelchat.

À Montréal, à la fin de novembre, le travail s'est poursuivi en studio. «On a choisi les tonalités ensemble pour l'album. On a trouvé ce qui allait le mieux pour Mario», a indiqué Legrand.

Le duo travaille maintenant à élaborer le spectacle, qui laissera une bonne place à l'improvisation. «On a commencé à faire des programmes et on va beaucoup improviser», a dit le célèbre artiste français, prenant soin d'ajouter que «c'est ça, le plaisir».

À voir en vidéo