Coupures de 45 millions en culture - James Moore prétend être à l'écoute

Ottawa — James Moore, le nouveau ministre du Patrimoine canadien, responsable de la culture, avoue ne pas être un expert de la culture québécoise mais assure qu'il fait de son mieux chaque jour pour comprendre les besoins des artistes du Québec et qu'il veut travailler avec eux.

Dans une entrevue accordée au quotidien La Presse, le ministre, député de Port Moody-Westwood-Port Coquitlam, en Colombie-Britannique, dit être conscient du mécontentement qui règne au Québec à la suite des compressions de 45 millions que les conservateurs ont effectuées en culture.

Il rappelle toutefois encore une fois qu'il n'a pas l'intention de rétablir les programmes abolis, affirmant qu'ils étaient inefficaces, que l'état des choses à ce moment n'était pas dans l'intérêt des artistes.

Il se dit prêt à rencontrer les représentants du milieu culturel québécois, sans toutefois indiquer à quel moment il pourra être disponible.

Au lendemain de la prestation de serment du ministre Moore, l'Union des artistes, l'Institut national de l'image et du son, le Conseil québécois du théâtre et bien d'autres organismes ont manifesté le désir de s'asseoir avec lui pour discuter de leurs besoins et de leurs inquiétudes.

À voir en vidéo