Le Cirque Éloize fait la lumière sur des pertes de 700 000 $

Le Cirque Éloize affirme qu'aucune de ses représentations prévues à l'étranger n'a pour l'instant été annulée. La compagnie réfute les chiffres diffusés par CINARS 2008 qui évaluait à 700 000 $ les pertes envisagées par Éloize par l'annulation de 30 spectacles à l'étranger, en raison des programmes d'aide à la tournée abolis par le gouvernement Harper.

Selon Éloize, ce montant équivaut plutôt aux sommes reçues par la compagnie au cours des sept dernières années pour développer ses tournées à l'étranger. Ces montants ont permis de réaliser neuf tournées d'envergure et d'ouvrir de nouveaux marchés pour trois de ses productions, a indiqué hier Jeannot Painchaud, fondateur et codirecteur de la troupe madelinienne, par voie de communiqué.

Même si la troupe de cirque convient que l'abolition de ces programmes risque d'entraver le développement des compagnies artistiques à l'étranger, le Cirque Éloize affirme qu'aucun de ses engagements à l'étranger n'est pour l'instant compromis.

Les tournées de ses spectacles Rain et Nebbia, qui amorceront bientôt un périple aux États-Unis, poursuivront leurs cours comme prévu, a indiqué hier Jonathan Saint-Onge, codirecteur d'Éloize.

À voir en vidéo