Bédé - La vérité droit dans les yeux

Il y a des secrets de famille moins lourds à porter que d'autres. Et Stéphan, photographe professionnel qui sillonne le globe pour sensibiliser l'humanité à la misère humaine, en la mettant en boîte, n'a pas pêché le bon.

À la mort de sa mère, l'homme découvre en effet l'insoutenable: il est né aveugle et il a retrouvé la vue à la suite d'une opération, sans doute illégale, au Brésil dans sa jeunesse. Le donneur forcément ne voit plus. Et 30 ans plus tard, la culpabilité va accompagner la découverte de cet échange contre nature et amener le héros au bout de sa mauvaise conscience.

Avec Le Regard des autres, Martin Balcer et Edmond Baudoin signent ici une première oeuvre, bien sombre, qui vient de trouver sa voix dans le catalogue d'une nouvelle maison d'édition d'ici, Axar Productions. Dans une succession de pages où le noir domine, pour donner le ton de la proposition, le récit propose un voyage étonnant dans les bas-fonds des inégalités mais aussi de la rédemption, sur deux continents.

Dans ce monde, la honte est palpable. Elle côtoie aussi quelques incohérences dans le scénario et un trait par moments juvénile, surtout dans la mise en scène des expressions du visage. Mais cette recherche de pardon arrive malgré tout à garder l'intérêt du lecteur en raison d'une caractéristique graphique originale: le cadrage du réel est livré à partir des yeux du personnage principal. Yeux qui sont au centre du récit. Concept, concept, comme dirait l'autre, et qui annonce sans doute quelque chose de bon, dont on attend déjà la suite...

***

Le regard des autres

Martin Balcer et Edmond Baudoin

Axar Productions

Montréal, 2008, 72 pages