Un (autre) grand spectacle gratuit à Québec

C'est comme une «halte artistique entre le vote et le dévoilement» que l'équipe derrière Hommage pluriel à la francophonie conçoit son spectacle du 14 octobre, jour d'élections fédérales, faut-il le rappeler. Aucune visée politique ici: on assure que la date de ce grand rassemblement culturel fut choisie bien avant le déclenchement de ladite campagne. Quoique, avec 70 artistes originaires de plus d'une trentaine de pays différents réunis sur une même scène, la tribune aurait pu être aussi favorable qu'une vidéo diffusée sur YouTube...

Né d'une collaboration entre l'OSBL Vision Diversité et le Palais Montcalm, l'événement fait office de prélude non officiel au Sommet de la Francophonie, qui se tient à Québec du 17 au 19 octobre. Parmi la douzaine d'artistes recrutés pour le spectacle, on note le conteur Gabi Macaluso, Estelle Lavoie et son groupe Kabakuwo, le rappeur Imposs et le percussionniste Tacfarinas Kichou.

En tête d'affiche, la soprano Marie-Josée Lord interprétera des grands succès de la francophonie, signés Brel, Lévesque, Leclerc, Vigneault, accompagnée par les 50 membres de l'Orchestre des musiciens du monde, dirigé par Joseph Milo.

Les croisements sont au coeur de la ligne artistique donnée par Nicolas Jobin — le cerveau du défunt Consort contemporain de Québec. Le codirecteur artistique opte pour un rapprochement entre les disciplines: un danseur de breakdance qui s'exécute au son d'un accordéon ou une pièce typiquement flamenco accompagnée par les pas d'un tapeux de pieds.

Les billets seront offerts dans les bureaux d'arrondissement de la ville ainsi que dans certaines bibliothèques et centres communautaires, mais non à la billetterie du Palais Montcalm... Comme quoi la distribution de billets gratuits semble demeurer un mystère pour Québec.

***

Collaborateur du Devoir