Débat sur la culture - La souveraineté culturelle à l'ordre du jour

Le Parti libéral du Canada (PLC) est prêt à écouter les revendications du Québec concernant la souveraineté culturelle revendiquée par Jean Charest, a affirmé hier Sébastien Dhavernas, candidat du parti dans Outremont et porte-parole désigné des libéraux en matière de culture — s'il gagne son siège aux Communes.

M. Dhavernas participait hier matin à un débat organisé par Culture Montréal. Le comédien a alors indiqué que le PLC était «très ouvert» à discuter de la question du rapatriement à Québec des pouvoirs en matière de culture. «Je ne suis pas sûr que les artistes seront mieux servis par un guichet unique», a-t-il toutefois glissé peu après.

Le débat, auquel prenaient part des candidats du Bloc québécois (Réal Ménard), du Nouveau Parti démocratique (Anne Lagacé Dowson) et du Parti vert (Philippe Larochelle), a autrement été l'occasion pour l'ensemble des participants de revendiquer leur intérêt pour la culture dans le contexte sensible des suppressions budgétaires annoncées par Ottawa.

À l'animatrice Dominique Poirier qui lui demandait si les programmes amputés par Ottawa pouvaient effectivement être mal adaptés aux besoins du milieu — un argument avancé par les conservateurs pour justifier les compressions —, Réal Ménard a répliqué qu'une révision était «normale», mais qu'il n'y avait pas d'indications permettant de dire que les programmes fonctionnaient mal.

«Il y avait matière à réviser, mais pas à supprimer», a pour sa part indiqué Mme Lagacé Dowson. Du côté libéral, M. Dhavernas a mentionné qu'il fallait certes «simplifier le dédale administratif» que constitue le monde des subventions, sans pour autant procéder de cette manière.

Plusieurs thèmes ont été abordés devant les quelque 80 personnes présentes. Souvent d'accord sur le fond des choses, les candidats ont ouvertement déploré ne pas avoir d'adversaire conservateur pour leur donner la réplique.

Vidéo

Par ailleurs, une soixantaine de personnalités de tous les milieux prêtent actuellement leur voix et leur image à une vaste campagne anti-Stephen Harper. Plusieurs clips diffusés sur le Web par l'entremise du site unissonsnosvoix.ca livrent ainsi une charge sans équivoque contre l'actuel gouvernement conservateur, dont les protagonistes craignent une réélection majoritaire.

Guillaume Lemay-Thivierge, Marc Labrèche, Suzanne Clément, Isabelle Blais (qui, enceinte de six mois, parle non pas de culture mais de condition féminine), Richard Séguin, Louis Morissette et Catherine Pogonat font notamment partie de ceux qui ont répondu à l'initiative de la réalisatrice Anaïs Barbeau-Lavalette et de deux collègues.
1 commentaire
  • Roland Berger - Inscrit 1 octobre 2008 17 h 26

    À Gerry Pagé

    J'aime m'essoufler. Je continue de vous lire.
    Roland Berger
    St-Thomas, Ontario