Télévision - Tenue de gala

C'est le premier grand gala de la saison, et plusieurs questions se posent. D'abord, est-ce que Les Lavigueur vont rafler tous les trophées? Avec 15 nominations, l'émission part avec une longueur d'avance, et ça sent le Gémeaux pour Pierre Verville dans le rôle masculin de l'année.

Autre question: est-ce que les présentateurs et les lauréats profiteront de la tribune pour dénoncer les coupures effectuées dans les programmes culturels par le gouvernement conservateur? L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision, qui organise les prix Gémeaux, a invité la ministre du Patrimoine Josée Verner au gala, comme à l'habitude, mais celle-ci ne se présentera pas, campagne électorale oblige. On peut supposer qu'elle évite ainsi de se faire lancer des tomates...

Une question moins politique maintenant: Est-ce que «le party va pogner», comme on dit? Véronique Cloutier, animatrice cette année, a promis une soirée plus «glamour». Et son équipe de création est la même que celle du Bye bye de fin d'année. Alors si les gags et les sketches tombent à plat, il y aura pas mal de travail à faire d'ici le 31 décembre...

Autre question existentielle: Est-ce que les tenues des vedettes susciteront des

commentaires passionnés? L'Académie a pris l'initiative, excellente, de contacter des couturiers pour habiller les nominées et ainsi mettre en valeur la mode québécoise. C'est une première.

Allons-y pour une dernière question: Combien de personnes regarderont le gala d'après-midi sur Internet? Il s'agit d'une autre première, alors que l'Académie a signé un partenariat exclusif avec Canoe.tv pour diffuser le gala qui précède celui de la soirée.

Il s'agit peut-être d'un rapprochement avec Quebecor (TVA refuse toujours d'envoyer ses productions maison en nomination).

La diffusion sur Internet marque la volonté de l'académie de bien tenir compte des nouveaux développements audiovisuels sur la grande toile. L'académie a d'ailleurs créé de nouvelles catégories de prix pour les oeuvres diffusées sur Internet.

La «journée Gémeaux» pourrait donc être plus intéressante qu'à l'habitude. Mais le nombre de prix (88!) a connu une telle expansion qu'il a fallu diviser la remise de prix en trois pour la première fois. Les métiers techniques ont reçu leurs prix mercredi dernier lors d'une soirée privée. L'après-midi sur Internet donnera lieu à la remise de plusieurs prix importants, dont les prix pour les acteurs de soutien et les prix spéciaux, comme le prix Jean-Besré au réalisateur Jocelyn Barnabé et le prix du Multiculturalisme à l'émission Chic Choc.

Quant à la soirée en tant que telle, elle permettra de décerner à peine 15 prix, ce qui promet un gala plus court, avec un plus grand nombre de numéros de variétés. Les téléspectateurs pourront d'ailleurs voter en direct pour le prix Gémeaux du public Desjardins, pour leur émission préférée.

Pour le reste, faites vos choix. Oui, Les Lavigueur part avec une longueur d'avance, mais Le Négociateur a quand même 14 nominations, et Annie et ses hommes et Sophie Paquin en ont chacune onze.

Dans la catégorie de la meilleure série dramatique, Les Lavigueur l'emportera probablement devant États humains, Le Négociateur et Les Soeurs Elliot. Dans la catégorie du meilleur téléroman, Annie et ses hommes est probablement abonné. Mais dans la catégorie de la meilleure comédie, le choix est douloureux, entre C.A., Le coeur a ses raisons, Les Hauts et les bas de Sophie Paquin, Rumeurs et Taxi 0-22.

Les 23es Prix Gémeaux dimanche 14 septembre, Radio-Canada, à 19h30.

L'Avant-première des prix Gémeaux dimanche 14 septembre, Canoe.tv, à 14h30.

C'est juste de la TV, Spécial Gala des prix Gémeaux

dimanche 14 septembre, Artv, vers 22h.

À voir en vidéo