En bref - James Cameron dit que l'aide fédérale en culture ne doit pas être tenue pour acquise

Toronto — Le réalisateur, scénariste et producteur vedette d'origine canadienne James Cameron soutient que les Canadiens ne devraient pas tenir pour acquise l'aide fédérale à l'industrie culturelle.

De passage à Toronto en fin de semaine pour être intronisé au Canada's Walk of Fame avec sept autres personnalités canadiennes, M. Cameron, qui vit à Los Angeles, mais qui est originaire de Kapuskasing, en Ontario, a souligné qu'aux États-Unis, l'aide fédérale pour les arts et la culture est inexistante ou à peu près inexistante. Selon lui, les Canadiens devraient être reconnaissants qu'il y ait de l'argent dans le budget fédéral pour les arts et la culture. M. Cameron, qui a remporté des Oscars pour son film Titanic sorti en 1997, commentait ainsi l'élimination de certains programmes d'aide aux organismes culturels et autres compressions effectuées par le fédéral cet été. Son opinion détonne avec le discours généralement entendu à ce sujet dans le milieu culturel au Canada depuis quelques semaines.

À voir en vidéo