Relocalisation du Medley - Garou pense au Quartier des spectacles

Le chanteur et homme d'affaires Garou n'entend pas fermer la salle de spectacles du Medley, mais plutôt la relocaliser quelque part dans le Quartier des spectacles.

C'est ce que le chanteur a confié au Devoir mercredi, au moment de dévoiler les détails du projet du complexe de santé privée avec cliniques, services de proximité et condotel qu'il aimerait faire ériger en face de l'actuel Hôpital Saint-Luc. Le complexe sera de fait situé sur l'emplacement de l'actuel Medley, dont Garou est copropriétaire.

«Mon but serait de trouver un endroit pour repositionner le Medley éventuellement, indique Garou. La Ville m'a approché pour participer au Quartier des spectacles. Ça pourrait être une façon de le faire.»

Il n'a pas été possible de savoir qui, à la Ville de Montréal, a effectivement contacté Garou à ce sujet. Et selon la directrice générale par intérim du Partenariat du Quartier des spectacles (PQS), Anjali Mishra, aucune discussion n'a eu lieu entre son organisme et l'équipe de Garou.

Mais le déplacement du Medley dans le coeur du quadrilatère des spectacles est tout à fait envisageable à première vue, a-t-elle dit. Le Medley fait actuellement partie du Quartier, à son extrémité sud-est. «Il y a énormément de terrains vacants dans le secteur, indique Mme Mishra. Et s'ils désirent plutôt transformer un lieu déjà existant, il y a aussi plusieurs possibilités. L'espace n'est pas un problème.»

La question serait plutôt de savoir si l'offre de salles n'est pas déjà suffisante, ajoute-t-elle. «Il faut prendre en considération le contexte général avant de se lancer dans ce type de projet. Les coûts d'opération sont élevés. La demande est limitée pour les grandes salles, et les nouvelles salles de la Rive-Sud grugent une partie de la clientèle.»

Actuellement, le Medley sert à la présentation de spectacles de rock ou de heavy metal, avec beaucoup de groupes-hommage au programme. Peu de gros noms s'y produisent. La Ligue nationale d'improvisation organise aussi ses matchs dans ce lieu depuis une dizaine d'années. La salle sert également de site de réception pour des événements corporatifs.

Garou a d'abord acquis cette salle pour des raisons «sentimentales», puisqu'il s'agit du premier endroit où il a chanté à Montréal. On y présentait alors beaucoup de blues.

Une trentaine de salles (pour 28 000 sièges) font partie du Quartier des spectacles. Au moins trois autres s'y ajouteront dans les prochains mois: deux dans la Maison du Festival de jazz et une pour accueillir l'Orchestre symphonique de Montréal.