Sarkozy remettrait la Légion d'honneur à Céline Dion en mai

Paris — Le président français Nicolas Sarkozy pourrait profiter du grand retour de Céline Dion à Paris le mois prochain, dans le cadre de sa tournée mondiale, pour lui remettre la Légion d'honneur en mains propres.

Même «si tout n'est pas encore ficelé», l'affaire serait sur les rails, selon plusieurs sources de La Presse canadienne à Paris.

Si cérémonie il y a, le premier ministre Jean Charest sera vraisemblablement de la partie, lui qui a déjà effectué une visite éclair dans la capitale française en février pour assister à la remise de l'insigne du Grand'Croix de la Légion d'honneur au financier Paul Desmarais. Encore là, différentes sources ont confirmé que M. Charest était attendu dans la capitale française à la mi-mai, sur fond de 400e anniversaire de la ville de Québec.

Pratiquement, personne ne le sait, mais Céline Dion a été faite «chevalier» dans l'Ordre de la Légion d'honneur par un décret datant de 2005, indique la Chancellerie de la Légion d'honneur interrogée à ce sujet.

La décoration ne lui a cependant jamais été remise, à cause de son séjour prolongé à Las Vegas notamment. Pour les Français, la parution du décret au Journal officiel et la cérémonie de «prise de rang» sont obligatoires, mais dans le cas des non-Français, décorés «à titre étranger», on parle plutôt d'une «remise de fait». Depuis trois ans, Céline Dion a donc le droit de porter sa décoration en public et en toute légalité, si tel est son bon plaisir.

Apparemment, ce sont ses insignes de «chevalier» (le premier des trois grades de la Légion d'honneur) que Céline Dion pourrait recevoir officiellement des mains du président Sarkozy. Une promotion est toujours possible, mais rien n'indique que la chanteuse sera élevée au rang d'officier ou de commandeur. La Chancellerie n'avait pas reçu de demande en ce sens à la fin de la semaine dernière.