Le Petit Prince au Québec - Dessine-moi une distribution locale

Michel Rivard sera bel et bien l'aviateur dans le spectacle musical tiré du célébrissime conte de Saint-Exupéry, tête éminemment crédible d'une affiche «triée sur le volet» par le producteur Zone 3 et le tandem Élisabeth Anaïs-Richard Cocciante.

On a chez nous un tas de bons chanteurs. Le compliment, répété hier en mille variantes lors du dévoilement de la distribution québécoise du spectacle musical Le Petit Prince, décantée à partir de quelque 300 candidats (parmi lesquels une soixantaine de petits princes potentiels), n'est pas aussi vain qu'il y paraît.

En France, confiaient les producteurs, c'était pas mal moins la manne: on se serait «arraché les cheveux» à combler les rôles tellement la fournée était chiche. Ici, au pays des chorales, du karaoké et de La Fureur, les coffres forts et les personnalités sympathiques abondaient: tout le travail a consisté dans le tri.

C'est donc la «crème de la crème» que présentait la maison de production Zone 3: Paul Dupont-Hébert n'était pas peu fier de ses vedettes, sélectionnées d'abord par les recruteurs de la boîte puis par les créateurs du spectacle, Élisabeth Anaïs pour l'adaptation du texte de Saint-Exupéry et Richard Cocciante pour les musiques, lors de la phase finale des auditions, en décembre dernier.

À commencer par Michel Rivard dans le rôle de l'aviateur, tenu avec brio en France par Daniel Lavoie. Sacré coup, en effet: la participation de l'auteur-compositeur-interprète au surnom prédestiné (Flybin) marque d'emblée l'aventure québécoise du môme aux moutons d'un indéniable sceau de qualité. Matt Laurent lui servira de doublure les soirs où il n'assurera pas lui-même le rôle du Géographe. L'ex-Okoumé Jonathan Painchaud campera le businessman; la lauréate du concours «Ma première Place des Arts», Lynda Thalie, incarnera la rose. René Lajoie, Serge Fortin, Dominic Clément, Jean Ravel et le hugo (avec h minuscule... ) récemment vu dans Roméo et Juliette seront respectivement le vaniteux, le buveur, le roi, l'aiguilleur et le renard. Myriam Rousseau, qui doublait Juliette, deviendra aussi au besoin la rose.

Le petit prince, lui, sera multiple, histoire de ménager les comédiens en herbe, tous âgés entre 9 et 12 ans: Nicholas Bellefleur Bondu, Jérémie Boucher, Jérémie Derome et Olivier Faubert s'échangeront la fameuse tête blonde. Rappelons que Le Petit Prince, sa fleur, sa planète et son univers occuperont le théâtre Saint-Denis du 6 au 11 mai et du 13 au 18 mai. Ne reste plus qu'à dessiner un triomphe.