Porte ouverte sur 8000 ans d'histoire

Avec leur aura d'énigme, de mondes disparus, les découvertes archéologiques que nous communiquent épisodiquement les médias ont l'heur de susciter curiosité et passion chez les gens de tous âges. Rendez-vous familiaux de culture et de loisir, les journées d'archéologie organisées par Archeo! dimanches mettent à profit cette soif de connaissance par des approches aussi variées que le territoire où elles s'inscrivent. Tous les dimanches, du 19 mai jusqu'au 29 septembre, de Chandler jusqu'à Rouyn-Noranda, 44 sites s'ouvrent au public, offrant près de 80 activités différentes. Les secrets dévoilés remontent jusqu'à 8000 ans.

Fondé il y a trois ans par le réseau Archéo-Québec, Archeo! dimanches est associé au ministère de la Culture et des Communications et à Tourisme-Québec. Comme le fait remarquer l'un des porte-parole de l'organisme, Pierre Poirier, coscénariste de 4 1/2 et du film L'Odyssée d'Alice Tremblay, les activités ouvrent au public des lieux qui lui sont parfois fermés, par exemple le Centre de services du Parc de l'artillerie, à Québec, où sont répertoriés plus de 22 millions d'artefacts. Le registre des lieux s'avère fort diversifié, du chantier au couvent en passant par les musées, les forts et les moulins. Outre les visites sur le terrain, les visiteurs peuvent assister à des représentations de films, des conférences, et être initiés aux techniques de fouilles, auxquelles ils sont parfois invités à participer, comme au Parc du bourg de Pabos.


Si l'ère de la Nouvelle-France est abordée, on couvre aussi celle de l'occupation britannique, tout comme la présence basque (Trois-Pistoles) et l'immigration irlandaise (station de quarantaine de Grosse-Île). Les sites reliés à l'époque précolombienne retiennent évidemment l'attention et sont fort nombreux, particulièrement en ce qui a trait au groupe iroquoien. À Saint-Anicet (Montérégie), le centre d'interprétation du site Droulers s'avère le plus important village de cette nation mis au jour sur le territoire québécois. On y a retrouvé quelques dizaines de milliers de fragments d'outils, de pipes, de vases, ainsi que des graines de plantes indigènes. Les visiteurs peuvent s'initier à la culture iroquoienne dans la reconstruction de ce village du XVe siècle, avec ses maisons longues et son jardin, et admirer l'exposition Kionhekwa, qui porte sur l'origine de l'agriculture. Au Centre d'interprétation du Musée McCord, un archéologue fait état des découvertes de perles de verre et de leur signification dans le monde autochtone. Au Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent, à Cap-de-Bon-désir, on propose un atelier de fabrication de poterie sur le mode amérindien. De surcroît, il s'agit d'un exceptionnel site d'observation des mammifères marins.


Certaines activités offertes par les Archeo! dimanches sont payantes, d'autres gratuites. On peut gagner un laissez-passer familial donnant accès à tous les sites en remplissant le coupon qui se trouve dans le livre des activités, disponible dans les centres de Tourisme-Québec ainsi que dans les organismes affiliés aux Archeo! dimanches.





ARCHEO! DIMANCHES


Du 19 mai jusqu'au 29 septembre


www.archeo-dimanche.com/


1-877- bonjour