Espoirs et inquiétudes à la veille du sommet de Montréal

Des organismes se font entendre à quelques jours du Rendez-vous Montréal métropole culturelle. Le Conseil interculturel de Montréal (CIM) appelle à une meilleure intégration des artistes de toutes les communautés dans la vie culturelle montréalaise. La coalition Pour des quartiers culturels à Montréal propose la création d'un fonds de soutien à la médiation culturelle.

«Les partenaires du Rendez-vous doivent développer un plan stratégique global en incluant les communautés», a indiqué Franz Benjamin, président du CIM, en conférence de presse hier.

Le CIM a formulé plusieurs recommandations à l'intention du conseil municipal et du comité exécutif de la Ville, comme son mandat l'exige. Ces avis découlent d'un forum de discussion qu'il a mis sur pied pour entendre les artistes et organismes issus des communautés culturelles.

Après avoir lancé un appel à 400 artistes et organismes, une centaine d'entre eux ont répondu en proposant des mesures qui les soutiendraient et des projets porteurs. Un exercice que le CIM voudrait répéter annuellement.

À la lumière des propositions, le CIM recommande notamment la création d'une maison des cultures «qui [deviendrait] un point de ralliement pour l'ensemble des communautés», a indiqué Franz Voltaire, du CIM. Développer les publics devient urgent à l'heure où les institutions comme les musées peinent à recruter des visiteurs chez les néo-Québécois. Pour inclure les communautés, il faut développer des marchés pour leurs productions culturelles. Le CIM demande aussi un meilleur accès, pour ces derniers, aux lieux de spectacles, mais aussi au financement et aux programmes de formation et de mentorat.

Il ne s'agit que de quelques-unes des recommandations du CIM, qui souhaite poursuivre les réflexions et croit qu'un nouveau modèle de gérance culturelle est nécessaire pour mener à bien ces multiples facettes de la métropole culturelle de demain.

Médiation culturelle

Artistes, organismes culturels et d'économie sociale ont formé la coalition Pour des quartiers culturels à Montréal afin d'assurer des pôles culturels forts hors du centre-ville — une intention qui figure d'ailleurs au plan d'action du Rendez-vous.

«Y aura-t-il une place [au sommet] pour les multiples initiatives qui tissent quotidiennement la vie culturelle dans les quartiers montréalais?», se demande la coalition, qui signe un texte dans la page Idées (page A 9) du Devoir.

Le regroupement met en avant deux propositions essentielles. Il appelle d'abord à la création d'un fonds d'investissement immobilier pour soutenir les projets d'ateliers d'artistes dans les quartiers et éviter leur éviction par les promoteurs immobiliers.

La coalition veut aussi protéger et renforcer les initiatives citoyennes qui font le pont entre l'art et un public souvent peu sensibilisé à ces questions.

«Nous proposons que soit reconnue et renforcée l'action en médiation culturelle menée par de nombreuses entreprises d'économie sociale sur le terrain.»

Quelque 1200 participants issus des milieux culturel, associatif, économique et gouvernemental sont attendus au Rendez-vous, qui s'ouvre lundi à Montréal.