Dinu Bumbaru nommé secrétaire général de l'ICOMOS

Le Montréalais Dinu Bumbaru est le nouveau secrétaire général du Conseil international des monuments et sites (ICOMOS). Il a été élu, hier à Madrid, pendant la treizième assemblée générale de cet organisme mondial.

Il a devancé l'autre candidat par 24 voix sur les quelque 800 exprimées. Le mandat du nouveau titulaire s'étendra sur trois ans.

«Le secrétaire général joue un rôle d'interface entre l'assemblée générale, nos 7000 membres et nos divers partenaires institutionnels», a expliqué M. Bumbaru, joint en Espagne. Infatigable défenseur des causes patrimoniales, il dirige les programmes du groupe Héritage Montréal tout en s'activant sur la scène internationale depuis des années, notamment au sein de l'ICOMOS.

L'organisation internationale non gouvernementale se consacre à la conservation des monuments historiques et des sites à travers le monde. Fondée en 1965, elle compte des comités nationaux dans plus de 100 pays et une vingtaine de comités scientifiques internationaux. Elle est la principale conseillère de l'UNESCO dans sa matière. Son secrétariat international est basé à Paris, mais le nouvel élu montréalais n'aura pas à s'y installer.

Parmi les dossiers à défendre au cours des trois prochaines années, Dinu Bumbaru a mentionné la protection du patrimoine immatériel, pour lequel l'ICOMOS souhaite l'adoption d'une charte internationale. Une assemblée spéciale sera organisée l'an prochain, en Afrique, sur ce thème.