La fabrique d'images

Le long métrage 99 ¢ Dreams est une odyssée vidéographique impressionniste sur le rêve et le voyage, réalisée au fil des déplacements des collaborateurs de Moment Factory.
Photo: Le long métrage 99 ¢ Dreams est une odyssée vidéographique impressionniste sur le rêve et le voyage, réalisée au fil des déplacements des collaborateurs de Moment Factory.

C'est une drôle de fabrique d'images et d'instantanés de la vie, née de ses oeuvres dans le monde des affaires, qui lui donne aujourd'hui la marge de manoeuvre financière pour entrer de plain-pied dans la création. Moment Factory (MF) ne répugne pas à faire l'audacieux grand écart entre art et divertissement, le tout à travers la lorgnette des nouveaux médias.

La petite entreprise se trouve quelque part entre l'agence publicitaire, le créateur d'expériences d'immersion pour des entreprises ou des événements, et la compagnie d'art multimédia. Autant de déclinaisons reflétées dans les volets Média, Expérience et Arts qui tentent de traduire leurs activités tentaculaires.

«La clé de MF, c'est du contenu multiplateformes. C'est par exemple une production cinématographique, mais qu'on peut appliquer directement dès sa conception au Web, à la télé ou dans une installation», explique l'un des fondateurs, Jason Rodi.

La formule séduit, géniale manière de fusionner contenu et contenant. «Les gens aiment MF pour avoir cette fraîcheur, ce regard moins conventionnel qu'une agence où tous les départements sont segmentés», renchérit Joanne Tremblay, codirectrice de MF Arts.

Certains ont connue MF pour ses pétillants Minute Moments, courtes vidéos d'une minute que tout un chacun est invité à créer une fois par mois dans divers lieux de la ville (en vitrine au prochain Festival du nouveau cinéma et toujours en ligne). D'autres l'ont découverte à Rome au côté du Cirque du Soleil, avec qui elle signait la facture visuelle du lancement d'un nouveau modèle de voiture Fiat.

La production plus artistique nourrit celle plutôt destinée au monde des affaires et vice-versa. «Je ne sépare pas les deux», affirme Jason Rodi, qui «utilise toujours l'artistique pour passer des messages», qu'ils soient commerciaux ou plus strictement esthétiques. «C'est la base, les racines, ce qu'on fait toujours en faisant tout le reste.»

Un exemple? Le long métrage 99 ¢ Dreams, odyssée vidéographique impressionniste sur le rêve et le voyage, réalisée au fil des déplacements des collaborateurs de MF, entièrement autoproduite et autofinancée. L'oeuvre sera projetée demain dimanche en plein air au parc de la Paix (en face du Monument-National sur le boulevard Saint-Laurent).

«Quand les gens voient les productions indépendantes, ils voient le potentiel de créativité», ajoute Mme Tremblay. Les quelque 1000 vidéos Minute Moments, en vitrine sur leur site Web (et vendues sur DVD), assurent aussi une visibilité et un indicateur du bouillonnement créatif, en plus de fournir à la jeune entreprise une banque de vidéastes chevronnés dans laquelle elle peut piger au fil des projets. Dans «Factory», il y a d'ailleurs l'idée du matériau venu de la base et dans «Moment», l'esprit du temps présent.

«Tout ce qu'on fait est très lié au "live", à quelque chose créé sur le vif, dans le moment, explique le directeur. Ça traverse toutes nos actions. À partir de ça, on a développé tout ce qui est expérience vidéo. J'ai toujours voulu que ce ne soit pas juste du VJ, qu'il y ait toujours une vision d'ensemble, un concept qui lie le contenu.»

Fondée en 2001 autour de la création d'environnements visuels par trois jeunes hommes, Jason Rodi, Sakchin Bessette et Dominic Audet, MF est devenue une petite usine bourdonnante d'une trentaine d'employés et de collaborateurs élaborant des projets à multiples débouchés.

L'équipe travaille actuellement sur l'habillage des productions maison de la chaîne ESPN, sur la pub télé du Théâtre français du Centre national des arts d'Ottawa et sur la captation d'un événement spécial sur Glenn Gould produit par Radio-Canada, pour lequel MF réalisera aussi des capsules radio et Web. Elle sera aussi de la Nocturne du Musée d'art contemporain du 7 décembre prochain, avec le collectif de musiciens Moondata. Rien de moins.

Le temps dira si les jeunes créateurs de MF, adeptes de l'instantané — M. Rodi reconnaît aimer foncer sans attendre, à la fois défaut et grande qualité — et as du concept visuel, sauront faire de leurs «moments» des oeuvres intemporelles.

À voir en vidéo