400e de Québec: Ottawa sera de la partie

Ottawa — Une autre capitale, la fédérale, vibrera au rythme des célébrations du 400e anniversaire de la ville de Québec l'an prochain. Ottawa utilisera ses symboles de prédilection — les drapeaux et les tulipes — pour fêter à sa façon ce qu'on considère ici comme la naissance du Canada.

Outre-Outaouais, on soulignera le 400e anniversaire de la ville fortifiée en arborant des drapeaux aux couleurs du happening commémoratif, le long du boulevard de la Confédération. On préparera aussi des lits de tulipes, une spécialité locale, à l'effigie des événements. On n'en sait pas plus, mais on se doute un peu du résultat floral. Le Musée canadien des civilisations organisera quant à lui deux expositions, l'une sur Québec en tant que première colonie française permanente et l'autre sur l'art populaire issu du berceau francophone nord-américain.

«Il s'agit d'une occasion historique», a lancé la ministre du Patrimoine, Bev Oda, hier au moment du dévoilement des festivités hors-Québec. «C'est un jalon significatif dans l'établissement du Canada en tant que pays. C'est pourquoi nous invitons tous les Canadiens à célébrer avec la ville de Québec.»

Certains observateurs ont déjà critiqué cette récupération de la fondation de Québec aux fins de l'édification du nationalisme canadien, rappelant en outre que le premier établissement francophone en terre canadienne a plutôt été Port-Royal, quelques années plus tôt. L'Acadie a d'ailleurs fêté son 400e anniversaire en 2004.

La ministre Oda connaît ces reproches, mais elle ne les endosse pas. «Québec a été le premier établissement permanent de notre pays. La ville a joué un grand rôle. Elle a aussi défini notre caractère bilingue.»

La mairesse de Québec, Andrée Boucher, elle aussi présente au dévoilement d'hier, s'est réjouie du débordement géographique des festivités. «On veut célébrer ensemble cette immense victoire, cet immense travail au cours des quatre derniers siècles qui a permis aux Québécois d'être ce qu'ils sont, de vrais Québécois, mais aussi de vrais Canadiens.»

Ottawa a versé au total 110 millions de dollars pour la tenue des festivités entourant le 400e anniversaire de Québec.
3 commentaires
  • Gilles Delisle - Abonné 2 mai 2007 07 h 38

    Les invités qui s'imposent!

    Après la reine, voilà donc que les fédéraux veulent fêter avec nous, ce 400ième! Cela s'appelle de la récupération,et si les québécois peuvent encore fêter en français ce 400e,c'est grâce à nous mêmes, et malgré ces conquérants,qui continuent de vouloir nous diluer et nous fondre dans leur melting-pot "canadian". De grâce, bonnes gens de la vieille capitale, n'acceptez surtout pas d'être envahi par des milliers de "bouts de chiffons rouges" durant l'année 2008, comme savait si bien le faire la ministre Sheila Copps!

  • Marc A. Vallée - Inscrit 2 mai 2007 20 h 39

    400e anniversaire du choc des civilisations

    Je suis content que la ville d'Ottawa, capitale du Canada, souligne le 400e anniversaire de la ville de Québec. C'est une reconnaissance du rôle de Québec dans la construction du Canada. Différentes facettes peuvent être évoquées. À mon avis, la plus importante est la localisation géopolitique de la ville de Québec.

    À la fondation de la ville de Québec en 1608, Champlain reconnaissait le site stratégique de la ville de Québec sur le Saint-Laurent. En 1759, par leur victoire à la bataille des plaines d'Abraham, les Britanniques confirmaient ce site stratégique. En 1774, par l'Acte de Québec, ils reconnaissaient que ceux qui avaient colonisé le Saint-Laurent de Montréal à Tadoussac avaient le droit au territoire.

    Quelques soient les directions où ira le Canada dans le futur, c'est sur le bord du Saint-Laurent qu'il a commencé.

  • France Lafontaine - Inscrit 3 mai 2007 00 h 41

    Bonne décision

    C'est vraiment bien qu'Ottawa fête aussi le 400ième de
    Québec.C'est une reconnaissance de la colonisation française.
    Que les souverainistes ne soient pas contents, ça se comprend! Si Ottawa ne faisit rien , ils diraient que le fédéral est indifférent ou qi'il nie le fait français.
    Maintenant qu'il décide de souligner cette fête, on dit que c'est de la récupération !!! Naturellement, quoique le fédéral fasse ,pour eux, il aura tort !

    Pourquoi ne pas se réjouir que cet anniversaire soit célébré aussi dans la capitale fédérale ?

    Et parlons donc de la France. Si le Roi de France ne nous avait pas laissé tomber, tout le Canada serait français! Et les souverainistes sont "à genoux " devant eux !!! Allez comprendre ! On ne veut pas de la Reine d'Angleterre ( les conquérants ) mais on déroulera le tapis rouge à la Présidente ou au Président de la France qui a préféré d'autres contrées que la nôtre dans ses négociations avec l'Angleterre en 1763. C'est le monde à l'envers !

    J'espère qu'en 2008 ce sera une fête pour tout le monde , sans mesquineries politiques...

    lafontainefrance@videotron.ca