En bref - Décès de Federspiel...

Genève —L'écrivain Jürg Federspiel, considéré comme l'un des plus grands noms de la littérature suisse alémanique, a été retrouvé mort hier dans un barrage sur le Rhin un mois et demi après sa disparition.

Âgé de 75 ans, il souffrait de diabète et de la maladie de Parkinson et avait disparu le 12 janvier dernier. C'est une promeneuse qui a découvert le corps sans vie dans l'eau hier matin, a indiqué la police à l'agence de presse suisse ATS. Les causes de la mort ne sont pas encore clairement élucidées, mais il n'y a aucun indice d'intervention de tiers, selon la police. Né en 1931, domicilié à Bâle, Jürg Federspiel était considéré comme l'un des plus importants auteurs alémaniques. Écrivain, journaliste et critique, il avait connu le succès avec Museum des Hasses (1969), une évocation de New York, avec Marie Typhus (1982) et surtout avec Géographie du plaisir (1989), un roman considéré comme son chef-d'oeuvre.

... et de Berggruen

Paris — Le galeriste et collectionneur d'art Heinz Berggruen, qui a rassemblé en un demi-siècle l'un des plus beaux ensembles d'oeuvres de Picasso, est décédé dans la nuit de vendredi à samedi à Paris, à l'âge de 93 ans, a-t-on appris hier du Journal des Arts.

Né en 1914 à Berlin dans une famille de papetiers juifs, Heinz Berggruen avait été contraint à l'émigration sous le nazisme. Il avait rejoint les États-Unis en 1936 et était devenu citoyen américain. À la Libération, il s'était installé à Paris, où il avait ouvert sa première galerie d'art. Il avait alors commencé à rassembler les oeuvres de maîtres, Matisse, Cézanne et surtout Picasso, dont il a constitué en plus de 50 ans une exceptionnelle collection. Spécialiste de Paul Klee, il a également exposé Matisse, Miro, Braque et bien sûr Picasso, qu'il a rencontré en 1949. À partir de 1980, il s'est consacré uniquement à sa collection de Cézanne, Seurat, Van Gogh et autres. En 1996, Heinz Berggruen était revenu vivre à Berlin. Il a fait don à l'Allemagne et à la ville de Berlin d'une des plus importantes collections d'art moderne du XXe siècle. Une partie de la collection — 200 pièces dont 92 Picasso — a été vendue en 1996 et 2000 pour un prix symbolique à ce qui est devenu le musée Berggruen de Berlin.

À voir en vidéo