Jeux d'influences

Tous deux se livrent sur scène à Montréal cette semaine, tous deux se donnent avec une énergie brute, une générosité immense et un charisme qui leur ont valu, outre une reconnaissance mondiale, l'admiration d'une même grande star de la pop, David Bowie. De quels artistes s'agit-il? Le groupe Arcade Fire et la danseuse Louise Lecavalier.

La formation montréalaise de rock indépendant, qui lançait sa série de spectacles hier soir à la Ukranian Federation, chaleureuse salle du quartier Mile-End, a eu l'honneur de partager la scène avec l'artiste britannique, notamment à New York lors de l'événement Fashion Rocks, où ils ont interprété ensemble leurs tuyaux respectifs Wake Up et Five Years. Un EP de cette rencontre au sommet est d'ailleurs disponible en ligne.

Jeux d'influences et de filiations? Admirations réciproques? Réincarnation artistique? Quoi qu'il en soit, l'interprète de Major Tom semble avoir trouvé en Arcade Fire la planète rock de demain, autour de laquelle il souhaite volontiers graviter... En grand artiste qui sait reconnaître le talent quand il le trouve, il s'avouait fan fini du groupe montréalais dès leur première tournée américaine en 2005.

Le même genre de fraternité artistique s'est développé entre Bowie et l'interprète Louise Lecavalier, qui propose son nouveau spectacle à la salle Pierre-Péladeau du Centre Pierre-Mercure dès demain. Alors qu'elle faisait partie de la troupe La La La Human Steps, la bombe blonde a dansé auprès du roi de la pop lors des 10 spectacles de sa tournée Sound and Vision, en 1990. Elle apparaît aussi dans le spectacle télévisé de Wrap Around the World et dans le videoclip de Fame. En entrevue à Tout le monde en parle, puis à l'émission de Christiane Charette, elle racontait cette collaboration d'exception, relation artistique d'égal à égal dont elle est ressortie grandie.