Le château de Dracula est à vendre pour 60 millions d'euros

Bucarest — Le château de Bran, plus connu sous le nom de château de Dracula, est à vendre pour 60 millions d'euros (environ 90,8 millions $CAN), et le Conseil départemental de Brasov (centre de la Roumanie) étudie l'opportunité de l'acheter, a indiqué hier à l'AFP le service de presse du Conseil.

«Le château de Bran est très important pour le tourisme de notre région. Nous avons mis en place une commission, comprenant cinq membres du Conseil, qui analysera à partir de la semaine prochaine l'opportunité de l'acheter», a déclaré de son côté Aristotel Cancescu, le président du Conseil.

Début 2006, le château avait été restitué à Dominic de Hasbourg (68 ans), petit-fils de la reine Marie de Roumanie, 58 ans après avoir été confisqué par le régime communiste. M. de Hasbourg avait alors convenu avec le ministère de la Culture que le château resterait un musée pendant au moins trois ans et ne pourrait être vendu qu'à l'État roumain.

Rebondissement à la mi-décembre, Dominic de Hasbourg a annoncé vouloir de toute façon vendre le château et a déposé une lettre d'intention auprès du Conseil départemental de Brasov.

De son côté, le ministre de la Culture et des Cultes, Adrian Iorgulescu, considère que le prix demandé par Dominic de Hasbourg est «indécent et exagéré par rapport à la valeur réelle du château». Avant la rétrocession, le ministère avait estimé le domaine du château à 25 millions d'euros.

Ce château est crucial pour le tourisme du département de Brasov, il attire près de 500 000 visiteurs par an et génère plus d'un million d'euros de recettes. Il doit sa notoriété au prince sanguinaire roumain du XVe siècle Vlad Tepes, dit l'«Empaleur», qui a inspiré le personnage de Dracula à l'écrivain irlandais Bram Stocker. Construit en 1212 par les chevaliers teutoniques, le château a été offert en 1920 par les habitants de Brasov à la reine Marie, qui l'avait aménagé en résidence d'été.

En plus du château, le domaine comprend trois petites bâtisses, un terrain de plus de 7000 m2, une collection d'objets d'art et des tableaux datant du XIVe siècle.