Le mystérieux peuple du maïs

Grâce aux artefacts, on apprend à connaître la société iroquoienne matrilinéaire, dont les villages et campements s’étalaient autrefois depuis le lac Ontario jusqu’au Saguenay.
Photo: Grâce aux artefacts, on apprend à connaître la société iroquoienne matrilinéaire, dont les villages et campements s’étalaient autrefois depuis le lac Ontario jusqu’au Saguenay.

À l'arrivée de Jacques Cartier, en 1534, les rives du fleuve Saint-Laurent sont habitées depuis déjà plusieurs siècles par les Iroquoiens. Au XVIe siècle, on estime qu'ils étaient près de 10 000 à cultiver le maïs dans la vallée du Saint-Laurent. Pourtant, 60 ans plus tard, lorsque Samuel de Champlain débarque à son tour sur les berges du fleuve, les Iroquoiens ont disparu... Avec l'exposition Les Iroquoiens du Saint-Laurent, peuple du maïs, le Musée de la Pointe-à-Callière offre au public de découvrir ce peuple sédentaire méconnu afin de percer le mystère des premiers cultivateurs des rives du fleuve.

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .