Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ) - Une 11e saison placée sous le signe de la consolidation

À 11 ans bien comptés, le Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ) voit s'approcher l'heure de la maturité. Toute l'année, la jeune corporation a fêté ses 10 ans dans l'effervescence, et la voilà mûre pour un changement de cap, a estimé hier sa présidente, Jasmine Auclair, à l'occasion du lancement de la saison artistique 2006-07 du RIASQ.

Le réseau, qui oeuvre au développement d'activités de loisir culturel par le biais d'événements dont le plus connu est sans doute Cégeps en spectacle, est en grande période de réflexion. «Il y a toutes sortes de projets sur table, mais [...] la priorité est de consolider nos événements, précise Mme Auclair. On veut aussi réévaluer nos projets associés et la structure du bureau.»

Un plan triennal a d'ailleurs été déposé afin de relever les défis qui empêchent le réseau de prendre toute la place qu'il mérite. Au banc des accusés: un financement fragile, des organisations qui portent de multiples chapeaux et une reconnaissance publique encore difficile à défendre. «Les membres nous ont demandé de revoir un peu la formule. On va faire un grand ménage», promet Mme Auclair, elle-même animatrice au cégep Beauce-Appalaches.

Pas question toutefois de toucher à ce qui a fait le succès du réseau, qui compte aujourd'hui 67 membres, un record depuis sa naissance. Ses cinq projets-phares (Cégeps en spectacle, le Circuit intercollégial d'improvisation, l'Exposition intercollégiale d'arts plastiques, le Festival intercollégial de danse et le Festival intercollégial de théâtre) ont tous été reconduits hier. En impro, on songe même à ajouter un cinquième rendez-vous tant la demande est forte, a glissé Maryvonne Cyr, la porte-parole de cet événement.

Au rang des nouveautés, le RIASQ compte ajouter un volet touristique à ses activités. Les collèges hôtes ont ainsi été invités à inscrire à leur programmation une activité spéciale qui fera de leur région une future destination voyage. Chaque année, plus de 9000 jeunes prennent part aux activités du RIASQ, qui a reçu cette année une aide financière de 261 800 $ du gouvernement du Québec et renouvelé son partenariat avec Desjardins. Un contexte financier confortable qui facilitera le travail du réseau, a conclu Mme Auclair.