Le Cirque du Soleil se produit à Dubaï

Le Cirque du Soleil (CDS) s'en va à Dubaï. Son spectacle Quidam y sera présenté au moins 56 fois à compter du 4 janvier prochain. Il s'agit d'un premier arrêt dans un pays musulman pour le CDS. La présentation de Quidam coïncidera avec le Dubaï Shopping Festival (sic), offrant aux visiteurs de ses gigantesques galeries marchandes des «soldes en folie».

La présentation de Quidam servira de banc d'essai pour l'empire de la piste qui pourrait ensuite entamer des négociations pour l'installation d'une salle permanente dans l'émirat en pleine mutation pour faire face à l'éventuel assèchement de ses riches ressources pétrolières. «Nous allons examiner le succès de la série de représentations et prendre une décision finale concernant une installation permanente du Cirque», a dit Marvin Shaire, porte-parole de Retailcorp, responsable de la venue du CDS à Dubaï.

La compagnie montréalaise calme les ardeurs du promoteur étranger. «Il est prématuré de croire que nous serions à Dubaï de façon permanente, a expliqué au Devoir Renée-Claude Ménard, porte-parole du CDS. Notre partenaire a exprimé ce souhait, mais cela n'est pas hors norme lorsque nous arrivons dans un nouveau territoire, la discussion vient toujours sur la table. Mais nous avisons nos partenaires d'attendre et de voir l'évolution de notre tournée avant même de faire d'autres sortes d'anticipations et d'évaluations pour le Cirque du Soleil.»

Retailcorp, une filiale de la firme d'investissement de l'émirat Istihmar, injecte une dizaine de millions dans la présentation de Quidam en janvier et février 2007. Les organisateurs espèrent attirer plus de 120 000 spectateurs avec la première série de représentations qui pourrait ensuite se prolonger. Le Cirque du Soleil n'a pas l'habitude de déplacer ses installations pour de courtes périodes. Le spectacle créé à Montréal il y a dix ans a déjà tourné en trois fois en Amérique du Nord, en Europe et au Japon.

Dubaï est une ville-État des Émirats arabes unis. Elle multiplie les grands travaux d'infrastructures pour tenter d'attirer 15 millions de touristes d'ici à 2010. Le promoteur Retailcorp a aussi affirmé qu'il conservait un premier droit de refus au cas où le Cirque songerait à s'installer à demeure avec un autre partenaire dans la cité-champignon. Un promoteur y construit en ce moment le Burj Dubaï, le plus haut gratte-ciel du monde (800 mètres). Le bâtiment en spirale comptera 160 étages.