Bounce le gros: premier anniversaire

La soirée Bounce le gros du Zoobizarre se déroule dans l’excentrique bar voûté de la Plaza Saint-Hubert et l’endroit peine souvent à accueillir tous les curieux.
Photo: La soirée Bounce le gros du Zoobizarre se déroule dans l’excentrique bar voûté de la Plaza Saint-Hubert et l’endroit peine souvent à accueillir tous les curieux.

Sourd d'une oreille, Ghislain Poirier ne peut pas superposer deux pièces lorsqu'il est derrière les tables tournantes. Or, en général, cette technique du beat to beat est pourtant essentielle à la performance d'un DJ.

Sa soirée Bounce le gros du Zoobizarre (6388, rue Saint-Hubert) lui a malgré tout permis de se créer une réputation aux platines en démontrant que ses sélections n'ont pas besoin d'artifices pour faire lever la foule. Cette soirée mensuelle — dont le titre, imaginé par Poirier, a été repris dans une chanson de Loco Locass — se déroule dans l'excentrique bar voûté de la Plaza Saint-Hubert. D'ailleurs, l'endroit peine souvent à accueillir tous les curieux. De la Jamaïque au Brésil, de Baltimore à Paris, du Bronx au Mile-End, la plupart des musiques de clubs d'avant-garde y sont représentées. Ces rythmiques décalées et bigarrées séduisent par leur esprit de découverte.

Pour en souligner le premier anniversaire, Poirier recevra demain soir la vedette du ragga électronique de Boston, DJ/Rupture.

Collaborateur du Devoir