Étonnant palmarès des villes canadiennes les plus créatives

Dans la foulée de son enquête sur le quartier le plus créatif du pays — gagné haut la main par le Plateau Mont-Royal —, la firme de recherche Hill Strategies rapplique en sondant cette fois la fibre artistique des municipalités canadiennes.

Contre toute attente, ni Toronto, ni Vancouver, ni Montréal n'obtiennent la palme. Il s'agit plutôt de... Cape Dorset Nunavut.

Non seulement la petite communauté du Grand Nord compte la plus importante concentration d'artistes (23 %) du pays, au prorata de sa population active, mais ce taux dépasse de loin celui du quartier du Plateau (8 %). Même la seconde municipalité à plus fort coefficient artistique, Squamish-Lillooet, près de Vancouver, ne lui arrive pas à la cheville avec 9,4 % des travailleurs qui se consacrent aux beaux-arts. Le village du Nunavut fait presque figure d'illuminée avec un pourcentage d'artistes près de 30 fois supérieur à la moyenne nationale de 0,8 %.

Les chiffres font un joli pied de nez à la fable de La Cigale et la Fourmi, puisque neuf des dix municipalités affichant la plus forte concentration d'artistes comptent une population active de moins de 5000 âmes. On crée davantage là où l'on s'ébroue le moins, c'est-à-dire en Colombie-Britannique, puisque cette province cumule sept des dix villes ou villages les plus créatifs.

Déjà l'étude sur les quartiers créatifs laissait se profiler cette tendance en faisant une belle place dans son palmarès à quelques villages du Grand Nord. Ce rapport est le treizième de la série Regards statistiques sur les arts de Hill Stratégies Recherche.