Guerre en Ukraine

 
Photo Alexander Nemenov AFP


Les tensions étaient croissantes entre la Russie et l’Occident concernant le déploiement de soldats russes à la frontière ukrainienne. Et à l’aube du 24 février, le président russe Vladimir Poutine, qui avait reconnu quelques jours plus tôt l’indépendance des deux territoires séparatistes prorusses du Donbass ukrainien, a lancé une invasion militaire, déclarant ainsi la guerre à l'Ukraine. Le bilan humain et matériel du plus grave conflit militaire en Europe depuis la Deuxième Guerre mondiale ne cesse de prendre de l'ampleur.

Depuis l’invasion de l’armée russe, les bombes sont tombées sur plusieurs villes clés du pays, dont la capitale, Kiev. En plus de frappes aériennes, les forces militaires russes attaquent sur plusieurs fronts et les autorités ukrainiennes font état de milliers de morts. Pendant que plusieurs choisissent de résister et de combattre aux côtés de l’armée du président ukrainien Volodymyr Zelensky, l’évacuation des civils devient de plus en plus complexe. Les réfugiés ukrainiens, qui tentent par tous les moyens de fuir le conflit, se comptent par millions.

L’invasion russe a immédiatement déclenché de vives réactions de la communauté internationale et les réunions d’urgence se sont succédé dans plusieurs pays occidentaux et notamment à l’OTAN et à l’Union européenne.

À (re)lire: Le Devoir en Ukraine: nos textes et photos sur le terrain
Consultez tous nos contenus sur la crise ukrainienne.