Syndicalisme

Le printemps s’annonce chaud

Un système d’éducation qui s’écroule, un système de santé sous respirateur artificiel, un personnel à bout de souffle, une population qui reçoit de moins en moins de services, un gouvernement qui fait la sourde oreille, invoquant un cadre financier limité, et des travailleurs qui risquent d’être moins bien protégés si le projet de loi n° 59 passe en l’état : voilà le sombre tableau que dressent la plupart des syndicats. Si certaines centrales ont récemment signé une entente de principe avec le gouvernement concernant les négociations dans le secteur public, plusieurs autres se sont munis de mandats de grève et menacent de les utiliser s’ils ne se font pas entendre rapidement. À l’occasion de la Journée internationale des travailleuses et des travailleurs, le samedi 1er mai, les principaux leaders syndicaux prennent la parole pour faire connaître leurs revendications, mais aussi afin d’exposer leurs idées et leurs propositions pour l’avenir, la relance semblant de plus en plus à nos portes.

Télécharger la version PDF