Recherche universitaire

Elles ont la bosse des sciences !

Les dernières méta-analyses sont formelles : les femmes ne naissent pas indifférentes aux sciences, elles le deviennent ! Les intérêts et les choix sont fortement influencés par l’environnement et par la culture, et il apparaît que, dès 6 ans, nombre de petites filles ont intégré le stéréotype associant le génie intellectuel aux garçons. À force de multiplier les initiatives destinées à briser les idées préconçues et de travailler sur le front de l’imaginaire et des représentations, les laboratoires de recherche scientifique se féminisent toutefois un peu plus chaque année. À une semaine de la Journée internationale des femmes, Le Devoir présente un cahier Recherche donnant exclusivement la parole à des chercheuses. L’occasion de braquer les projecteurs sur quelques  projets majeurs, dirigés de main de maître par des femmes.

Télécharger la version PDF