Vivre l’hiver à fond : tout le monde dehors !

Parc national de la Gaspésie
Photo: Jean-Sébastien Chartier-Plante Parc national de la Gaspésie
Pas question de rester encabané pendant notre plus belle saison! Pour profiter de l’hiver, il suffit de s’habiller en «pelures d’oignon», de se préparer un bon thermos de soupe ou de chocolat chaud et d’aller jouer dehors avec son clan. Au programme à compter du mois de décembre : six activités pour prendre l’air – de la plus zen à la plus exaltante –, que l’on peut pratiquer dans les magnifiques décors naturels des parcs nationaux et territoires de la Sépaq. La bonne nouvelle pour les parents : la location d’équipement est gratuite pour les moins de 18 ans. Joyeux hiver !

Photo: William Renaud Parc national du Mont-Tremblant
1
La rando hivernale
Pour connecter avec la nature
Rien de tel qu’une balade dans le bois pour faire le plein d’énergie, de vitamine D et de beauté. Le spectacle féérique de la forêt enneigée, combiné à l’air pur et au silence feutré – à l’exception du crissement de la neige sous les pieds et aux craquements de branches –, n’ont pas leur pareil pour contrer le blues de l’hiver. Accessible partout au Québec, cette activité permet à chacun de profiter de la saison hivernale à son rythme, peu importe l’âge ou la forme physique. Il suffit d’être bien habillé, bien chaussé et bien accompagné! Envie de vous lancer? À proximité des grands centres comme en région, la Sépaq offre de nombreux sentiers de randonnée pédestre, qui ne nécessitent pas d’autre équipement qu’une bonne paire de bottes. Parmi ceux-ci, on trouve des circuits de courte durée ou en boucle, qui conviennent plus particulièrement aux familles avec jeunes enfants ou aux personnes plus âgées. Pour planifier votre prochaine randonnée et trouver les sentiers qui vous conviennent, il suffit de sélectionner une destination raquette.

Bon à savoir : en raison de l’absence de feuilles et du contraste avec la neige immaculée, les randonnées hivernales sont particulièrement propices à l’observation de la faune. Ne pas oublier ses jumelles, et se munir d’un téléobjectif si on prévoit prendre des photos, car il est important de garder ses distances pour ne pas effaroucher les animaux.

Photo: Mathieu Dupuis Centre touristique du Lac-Simon
2
La raquette
Pour ouvrir ses horizons
Vous aimez la rando? Si ce n’est déjà fait, il est temps d’esssayer la raquette, qui permet d’élargir son terrain de jeu pour explorer la nature en toute liberté comme l’ont fait les générations qui nous ont précédés. Cette activité très sécuritaire – l’équipement a été conçu pour assurer une excellente stabilité sur la neige fraîche, la poudreuse et les surfaces glacées – est accessible à tous et ne nécessite aucun apprentissage particulier. Tout le monde sait marcher! Si elle convient aux novices, la raquette n’a toutefois rien de pépère : elle fait travailler les jambes (sans impact, on apprécie), et elle sollicite le système cardiovasculaire, et ce, peu importe la vitesse de croisière. Balade tranquille dans le bois, circuit de plusieurs kilomètres ou ascension d’un sommet, tout est possible sur les sentiers de raquette d’une vingtaine de parcs nationaux et territoires de la Sépaq. On peut aussi effectuer un parcours de raquette aux flambeaux en soirée Dans les parcs nationaux d’Aiguebelle, du Bic et du Mont Mégantic. Une expérience inoubliable pour petits et grands! À noter : il est possible de louer raquettes de montagne et bâtons de marche, et certains parcours disposent de relais où on peut s’offrir une pause.

Photo: Mathieu Dupuis Réserve faunique des Laurentides
3
Le ski de fond
Pour la forme et le plaisir
Ce sport très complet, qui sollicite le système cardiovasculaire et fait travailler pratiquement tous les muscles du corps, peut être aussi exaltant que le ski alpin ou la planche à neige. La différence? Pas d’attente aux remontées mécaniques ni de musique qui nous casse les oreilles. Les fondeurs s’élancent en solo ou accompagnés sur des pistes immaculées, enveloppés par le silence ouaté des paysages enneigés. Sans grelotter, car l’amplitude des mouvements a un effet coup de fouet sur la circulation sanguine. Pas étonnant qu’un nombre grandissant de Québécois adoptent le ski de fond pour de bon, que ce soit pour le plaisir de jouer dehors, pour s’entraîner ou pour se dépasser. À chacun son intensité! La Sépaq offre aux fondeurs près de 400 kilomètres de sentiers balisés et entretenus mécaniquement de niveau facile, intermédiaire et difficile. On peut se procurer des billets à la journée dans les sept centres de ski de fond des parcs nationaux d’Oka, du Mont-Saint-Bruno, du Mont-Tremblant, du Mont-Orford, du Mont-Mégantic, de la Station touristique Duchesnay et du Camp Mercier, dans la réserve faunique des Laurentides. La plupart des centres offrent la location d’équipement, et donnent accès à des salles de fartage, des relais et des services de restauration.

Photo: Mathieu Dupuis Parc national d’Aiguebelle
4
Le Fatbike
Pour s’amuser en famille 
Les vélos peuvent aussi être équipés de pneus d’hiver! Conçus pour rouler sur des surfaces difficiles comme la neige, les fatbikes, ou vélos à pneus surdimensionnés (VPS) n’ont rien à leur épreuve. Signe particulier : leurs roues deux fois plus larges que la normale, qui exercent une traction étonnante sur la surface. Ce sport tout terrain, qui compte de plus en plus d’adeptes, convient aux débutants comme aux sportifs les plus endurcis. Tout dépend du circuit choisi! On le pratique un peu partout au Québec sur les sentiers spécialement balisés des parcs nationaux des Îles-de-Boucherville, du Mont-Saint-Bruno, du Mont-Tremblant, du Mont-Orford, d’Oka, des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, de la Jacques-Cartier, des Monts-Valin et de la Yamaska. La location de VPS est offerte à ces endroits.

Photo: Mathieu Dupuis Parc national d'Aiguebelle
5
Le ski-raquette
Pour aller partout, partout 
Voilà une excellente option pour ceux qui veulent s’offrir le double plaisir de la marche en forêt et de la descente. Les skis-raquettes, larges et courts, offrent une stabilité optimale, et permettent de «flotter» à la surface de la neige. Ils sont dotés d’une semelle de type peau de phoque qui offre une bonne adhérence en remontée et qui favorise une descente douce dans les dénivelés. Dotés de fixations souples qui s’adaptent à tous les types de bottes, les skis-raquettes sont faciles à manier, ne requièrent pas d’instructions particulières et conviennent donc aux débutants et aux enfants. Une activité amusante à découvrir dans les parcs nationaux de la Jacques-Cartier, des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie et d’Aiguebelle, ainsi qu’à la Station touristique Duchesnay, où on peut aussi louer de l’équipement.

Photo: Mathieu Lachapelle Réserve faunique des Chic-Chocs
6
Le ski hors-piste
Pour sortir des sentiers battus 
Envie de vivre des sensations fortes? Si ce n’est déjà fait, le moment est venu de s’initier à ce sport de montagne de plus en plus populaire, qui connaît un essort foudroyant au Québec. Peu importe le style choisi – ski de haute route, ski de randonnée et autres variantes –, le principe est le même : l’ascension se fait de façon autonome, sans recours à un remonte-pente motorisé. Voilà pour le côté cardio! La récompense ultime? Une vue à couper le souffle avant la descente bien méritée et toujours enivrante dans la poudreuse, qui donne envie de recommencer tout de suite. Pas étonnant que les adeptes du ski hors-piste soient de vrais mordus!. Côté équipement, les skis sont conçus pour surfer sur la neige non damée ou très abondante, ils sont équipés de «peaux» amovibles pour faciliter l’ascension et dotés de fixations qui libèrent le talon pour la montée et le maintiennent en place pour la descente.

Avis à ceux qui aiment être préparés : l’École de montagne du parc national de la Gaspésie offre des formations qui comprennent des cours de sécurité en avalanche.

INFOS PRATIQUES

Droit d’accès et achat de billets de ski de fond

Il est fortement recommandé d’acheter à l’avance les droits d’accès aux parcs nationaux ainsi que les billets quotidiens de ski de fond.

Location d’équipement

Un conseil pour éviter les mauvaises surprises : vérifier la disponibilité de l’équipement avant même d’acheter un droit d’accès quotidien ou un billet de ski de fond. La réservation se fait au téléphone au moins 24 heures à l’avance, en composant le 1 800 665-6527.

C’est gratuit pour les enfants !

Le droit d’accès aux parcs nationaux, l’accès aux pistes de ski de fond et de raquette, la location d’équipement et de nombreuses activités sont sans frais pour les moins de 18 ans.

Séjours sur place

La location d’équipement et de nombreuses activités sont sans frais pour ceux qui séjournent dans un hébergement de la Sépaq.

Météo et plus

Toujours vérifier la température, l’état des sentiers et les conditions de neige avant de partir.

Les essentiels

S’habiller chaudement en privilégiant la formule multicouche, qui permet d’ajouter ou de retirer des vêtements en fonction du niveau d’activité physique. Prévoir un thermos rempli d’une boisson chaude pour s’hydrater et se réchauffer, ainsi que des collations protéinées pour faire le plein d’énergie.

Mission

Forte de l’engagement de son équipe, la Sépaq met en valeur les territoires et les actifs publics qui lui sont confiés et en assure la pérennité au bénéfice de sa clientèle, des régions du Québec et des générations futures. Elle connecte les gens à la nature.

Ce contenu a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir en collaboration avec l’annonceur. L’équipe éditoriale du Devoir n’a joué aucun rôle dans la production de ce contenu.

Pour en savoir plus sur Sépaq