La passion selon saint Jean : un coup d’envoi grandiose pour le Festival Bach Montréal

Le Gaechinger Cantorey de l’Internationale Bachakademie Stuttgart.
Photo: Roberto Bulgrin Le Gaechinger Cantorey de l’Internationale Bachakademie Stuttgart.
Le concert d’ouverture du plus important festival dédié à Bach en Amérique du Nord sera présenté à la Maison symphonique par le prestigieux Gaechinger Cantorey de l’Internationale Bachakademie Stuttgart. Un événement à ne pas manquer !

Chaque automne, le Festival Bach Montréal réunit pendant plusieurs semaines quelques centaines de musiciens, maestros, chanteurs et interprètes du Québec et de partout dans le monde pour rendre hommage à l’immense compositeur – et ravir une foule de mélomanes. Et la 16e édition de cette grande fête de la musique démarre d’éclatante façon le 17 novembre prochain avec l’œuvre maîtresse de Bach.

La Passion selon saint Jean, véritable monument musical témoignant du génie de Johann Sebastian Bach est, rappelons-le, un oratorio profondément spirituel qui relate les souffrances du Christ depuis son arrestation jusqu’à sa crucifixion puis sa mort, et qui ne laisse personne indifférent, tant dans la salle que sur scène. Créé à Leipzig alors que Bach était cantor, ou maître de chapelle, de l’église Saint-Thomas, et jouée dans cette ville pour la première fois un Vendredi saint, le 7 avril 1724, l’œuvre alterne avec brio passages récitatifs, chant choral, ariosos et arias.

Le concert du Gaechinger Cantorey de l’Internationale Bachakademie Stuttgart, dont la réputation n’est plus à faire, est très attendu et témoigne de la portée internationale du Festival. Réunissant un orchestre baroque et un chœur, ce grand ensemble de musique ancienne se démarque par son interprétation de style « Bach Stuttgart », fidèle au contexte historique de l’œuvre. Sous la baguette du brillant Hans-Christoph Rademann, directeur artistique de l’Akadémie depuis 2013, le concert réunira plus de 50 virtuoses reconnus pour leur justesse, leur intensité et leur rendu émotionnel. Citons parmi ceux-ci la soprano Magdalene Harer, l’alto Marie Henriette Reinhold, le ténor Benedikt Kristjánsson et les basses Peter Harvey et Tobias Berndt. Avec cet ensemble, on peut s’attendre à un très grand moment musical, à ne rater sous aucun prétexte.

Trois semaines bien remplies

L’édition 2022 du Festival Bach Montréal, fondé en 2005 par Alexandra Scheibler, se déploiera du 12 novembre au 9 décembre. En tout, une trentaine d’événements, dont certains sont gratuits, seront présentés dans plusieurs églises comme l’oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, dans différentes salles telles que la Maison symphonique et la Salle Bourgie du Musée des beaux-arts, ainsi que dans des lieux inédits.

Outre La Passion selon saint Jean, les mélomanes pourront assister à des prestations enlevantes telles que Bach – un itinéraire, avec Luc Beauséjour au clavecin, L’Art de la fugue, joué par le pianiste virtuose Filippo Gorini, Bach, Mozart et Liszt, interprété par la jeune pianiste Eva Gevorgyan, En route vers Bach, présenté par l’Ensemble Masques et Sonates et partitas, avec le violoniste Christian Tetzlaff. L’Orchestre et le chœur du Festival Bach Montréal interpréteront trois pièces phares, soit le Magnificat, la Suite pour orchestre no 1, et la Cantate 63 sous la direction du maestro Masaaki Suzuki, et ce, à Montréal et à Québec. Enfin, Les Violons du Roy donneront un concert sous la direction de Nicolas Ellis, les Variations Goldberg arrangées pour cordes par Bernard Labadie, et un concert sous la direction de Bernard Labadie, les Cantates de Bach.

Musique pour tous

Les organisateurs du Festival ont à cœur de rendre la musique de Bach accessible au grand public. Parmi les représentations gratuites, on compte la Nuit des Chœurs, où l’on peut entendre les prestations de plusieurs chœurs amateurs montréalais, ainsi que les concerts d’orgue Hommage à Kenneth Gilbert et Bach et Pachelbel : une rencontre imaginaire. En marge de la programmation officielle, le Off-Festival Bach propose pour sa part des événements musicaux dans un espace contemporain du Quartier des spectacles, à l’angle du boulevard Saint-Laurent et de la rue Sherbrooke. Au programme : concerts express, répétitions publiques, discussions et prestations impromptues d’artistes d’ici et d’ailleurs participant au Festival. Fidèle à la tradition, le Festival Bach Montréal porte aussi une attention particulière aux mélomanes en herbe. Sous la direction du jeune chef Francis Choinière, réputé pour son dynamisme et sa grande polyvalence, le concert Bach Incognito fera découvrir ou redécouvrir Bach aux amateurs de musique de 8 à 88 ans.

Pour en savoir plus sur la programmation 2022 : festivalbachmontreal.com

Photo: Martin Förster Hans-Christoph Rademann, directeur artistique de l’Internationale Bachakademie Stuttgart.


La mission première du Festival Bach Montréal est de faire connaître des solistes, des ensembles et des orchestres de renommée mondiale excellant dans le répertoire de Bach. Outre les artistes établis, le festival promeut et soutient également les talents canadiens émergents et s’adresse à la communauté locale avec des activités éducatives, des expériences multiculturelles et des événements accessibles et abordables, comme son OFF-Festival, entièrement gratuit. www.festivalbachmontreal.com

Ce contenu a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir en collaboration avec l’annonceur. L’équipe éditoriale du Devoir n’a joué aucun rôle dans la production de ce contenu.

Pour en savoir plus sur Festival Bach Montréal