À fond le ski de fond !

Qu’on soit expert ou néophyte, le ski de fond est l’une des activités hivernales les plus bénéfiques qui soient, tant pour la forme que pour l’effet bonne humeur. Un sport en pleine ascension qui se pratique partout au Québec dans des sites naturels tout simplement exceptionnels. À vos skis !

De plus en populaire – surtout depuis le début de la pandémie – le ski de fond ne requiert pas de formation particulière et convient à tous, peu importe l’âge, le niveau de forme physique et le budget. Autre avantage : ce sport très complet nous garde bien au chaud en faisant travailler le corps tout entier. Pas question de grelotter dans un remonte-pente !

Une bonne nouvelle pour ceux qui ne sont pas encore équipés : on trouve sans problèmes skis, bottes et bâtons dans les boutiques de sport, qui ne font plus face à la pénurie de l’année dernière. De plus, de nombreux centres de la Sépaq offrent de la location d’équipement sur place – c’est gratuit pour les 18 ans et moins – mais il faut réserver quelques jours avant de partir.


DESTINATIONS NEIGE Envie d’une parenthèse d’évasion (et d’action) cet hiver ? La Sépaq propose des activités de ski de fond à la journée ainsi que des séjours dans certaines des plus belles destinations du Québec.

Sept centres de ski de fond à découvrir
On peut se procurer des billets à la journée pour accéder aux 450 km de sentiers balisés, damés et très soigneusement entretenus des parcs nationaux du Mont-Mégantic, du Mont-Orford, du Mont-Saint-Bruno, du Mont-Tremblant, d’Oka ainsi qu’à ceux de la Station touristique Duchesnay et du Camp Mercier, dans la réserve faunique des Laurentides. Ces sites offrent des services pouvant inclure location d’équipement, salles de fartage, relais chauffants et restauration si les mesures sanitaires le permettent. Pour ne pas avoir de surprises, vérifiez avant de partir !


Des centres de villégiature pour décrocher
Pourquoi ne pas combiner vacances, plein air et escapades en ski de fond le temps d’un long week-end ou plus ? Rendez-vous au parc national de la Gaspésie, où l’on peut loger à l’enseigne du luxe dans les chambres et les chalets du Gîte du Mont-Albert, situé au cœur des massifs Chic-Chocs McGerrigle. Sur place, les amateurs de ski de fond peuvent profiter de 22 km de sentiers impeccablement entretenus. Parfaits pour les familles, le Centre touristique du Lac-Simon et la réserve faunique de Portneuf offrent des expériences hivernales combinant séjours en chalet et menu d’activités de plein air, avec des kilomètres de sentiers balisés pour le plaisir des fondeurs.

Bon à savoir
L’accès aux sentiers de ski de fond est toujours inclus si l’on séjourne dans les centres de ski de fond de la Sépaq. De plus, on peut emprunter les sentiers de certains territoires de la Sépaq en ne déboursant que les droits d’accès s’il s’agit de parcs nationaux.

À CHACUN SON SKI La version « classique », qui se pratique en sentier damé avec des skis étroits favorisant le mouvement de patins et la glisse, se passe de présentations. Mais le monde du ski est en pleine évolution, et on peut le pratiquer de différentes façons. Tour de piste.


Pour toute la famille : le ski-raquette. Envie de jouer dehors ? Cette activité allie marche en forêt et descente. Les skis bien larges, qui permettent de « flotter » sur la neige et de dévaler de petites pentes, sont équipés de fixations rappelant celles des raquettes, qui laissent le talon libre et dans lesquelles on peut porter de simples bottes de randonnée. Parfait pour les débutants, ce sport amusant se pratique principalement hors-piste. À pratiquer entre autres dans les parcs nationaux d’Aiguebelle, des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, de la Jacques-Cartier et à la Station touristique Duchesnay.

Pour les aventuriers : le ski nordique permet de sillonner des zones enneigées, moins fréquentées et non tracées. C’est facile, peu importe le niveau d’expérience, à la condition de connaître ses limites. Les skis, plus larges et dotés de carres métalliques permettant une meilleure prise sur la glace, sont conçus pour des randonnées en pleine neige. On peut pratiquer ce sport dans une douzaine de parcs nationaux (plus de 585 km de sentiers au total), ainsi que dans la réserve faunique de Papineau-Labelle.


Pour les sportifs : le ski hors-piste s’apparente au ski alpin, mais avec le système D en guise de remonte-pentes et un choix de pistes quasi infini. Côté équipement, les skis larges sont conçus pour voguer sur la neige, et ils sont dotés de fixations spéciales permettant aux talons d’être mobiles lors de l’ascension, puis fixes pendant la descente. Un sport de plus en plus en vogue au Québec, qui offre aux amateurs une combinaison de cardio et de sensations fortes ! À découvrir dans les réserves fauniques de Matane et des Chic-Chocs, de même que dans le parc national de la Gaspésie et le parc national de la Jacques-Cartier.

Pour les curieux : le télémark, originaire de Norvège, est l’ancêtre du ski alpin. Il exige une technique particulière de génuflexion pour les virages, rendue possible par des fixations qui laissent le talon libre en tout temps. Après quelques heures de formation, on peut le pratiquer sur des pistes de ski alpin ou des sentiers de ski de fond, qu’il s’agisse de poudreuse, de bosses, de pentes ou de terrains plats.

INFOS PRATIQUES

Achat de billets en ligne. Le nombre de billets quotidiens est limité et l’achat doit se faire en ligne et à l’avance. Bonne nouvelle pour les parents : l’accès aux sentiers est sans frais pour les moins de 18 ans.

Heure d’arrivée. Il est important d’arriver tôt pour profiter au maximum de la journée et de l’expérience, et pour avoir accès à tous les sentiers et à toutes les activités désirées, ainsi qu’au stationnement.

Location d’équipement. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, il est conseillé de s’assurer de la disponibilité de l’équipement avant d’acheter un droit d’accès quotidien ou un billet de ski de fond. De plus, il est préférable de réserver son équipement au téléphone au moins 24 heures à l’avance, en composant le 1 800 665-6527.

Vérifier l’état des sentiers et les conditions de neige avant de partir.

Mission
Forte de l’engagement de son équipe, la Sépaq met en valeur les territoires et les actifs publics qui lui sont confiés et en assure la pérennité au bénéfice de sa clientèle, des régions du Québec et des générations futures. Elle connecte les gens à la nature.

Ce contenu a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir en collaboration avec l’annonceur. L’équipe éditoriale du Devoir n’a joué aucun rôle dans la production de ce contenu.

Pour en savoir plus sur la Sépaq