S’envoler (enfin !) vers le succès

La reprise économique post-pandémie ouvre de nouveaux horizons aux PME et jeunes pousses québécoises. Survol des stratégies adoptées par trois entreprises émergentes qui misent sur le développement hors frontières.

La pandémie a contraint le milieu entrepreneurial, ici comme à l’échelle planétaire, à revoir ses stratégies d’affaires, à faire preuve de patience et de flexibilité et à s’adapter aux nouvelles réalités du marché. Une période d’intro- spection qui a été mise à profit par certaines PME, qui se sont réinventées – ou carrément inventées – pour le monde de demain. C’est le cas de trois entreprises émergentes, dont la trajectoire internationale est bien amorcée. Elles sont soutenues par le MT Lab, premier incubateur de startups dédié au tourisme, à la culture et au divertissement en Amérique du Nord, dont Air Canada est l’un des grands partenaires, ainsi que par le Cabinet Créatif, un accélérateur développé par Air Canada pour entreprise, la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec.

My Smart Journey
Fondatrice : Isabelle Lopez

Cette plateforme inédite, qui permet de diffuser des contenus multimédias dans les lieux publics, est utilisée tant par des organisations culturelles et touristiques du Québec que par de grandes sociétés nationales telles que Radio-Canada et Air Canada. Fondée en 2017, la jeune pousse offre un véritable coffre à outils aux institutions qui souhaitent se réinventer en mode virtuel. La prochaine étape dans son plan de croissance : un déploiement à l’international.

Collaborer pour innover
« Le MT Lab nous a mis en contact avec les joueurs clés de l’industrie touristique et culturelle, explique Isabelle Lopez. C’est dans ce contexte de pitchs et de rétroaction que nous avons rencontré Air Canada, qui a décidé de nous donner une chance, au beau milieu de la pandémie, pour bonifier l’expérience de leurs salons Feuille d’érable. » Une alliance qui a porté fruit rapidement : Air Canada a acheté les services de l’entreprise en 2020 et a quadruplé la valeur de son investissement en moins d’un an, ce qui a permis à l’équipe de My Smart Journey de passer de quatre à dix employés.

L’internationalisation, une obligation
« Lorsqu’on crée une technologie reproductible, l’objectif est de la vendre 1 000 fois, poursuit la fondatrice. Le MT Lab nous a permis de rejoindre les utilisateurs précoces, qui sont prêts à investir dans quelque chose de novateur, de moins connu. Mais passer de ces early adopters à la early majority, plus nombreuse, est plus difficile. » La solution : se diversifier géographiquement pour aller chercher les utilisateurs précoces d’autres marchés plutôt que de se concentrer sur une portion du secteur local qui ne démontre pas encore d’intérêt. C’est pour cette raison que My Smart Journey, qui a déjà percé au Nouveau-Brunswick et en Colombie-Britannique, développe aujourd’hui le marché de la France. « Il faut se concentrer sur les endroits où la pomme est plus facile à cueillir, précise Isabelle Lopez. Nous devons développer une maturité organisationnelle et nous internationaliser. La survie de l’entreprise en dépend pour amortir les frais de fonctionnement et les investissements continuels dans notre produit. »

La crise comme levier technologique
« La pandémie nous a permis de légitimer notre technologie, car nous utilisions déjà les codes QR, les tags NFC, les liens URL courts. Tout le monde a vite saisi l’importance de pouvoir communiquer et proposer de l’interactivité sans contact dans les lieux publics. » Isabelle Lopez ajoute que son entreprise a profité du ralentissement dû au confinement pour mettre l’accent sur le contact avec les clients. « Cela nous a permis de bien comprendre leur situation, de trouver comment les aider et d’évaluer notre pertinence sur le marché », conclut-elle.

Mysmartjourney.com

Gallea
Fondateur : Guillaume Parent

Cette entreprise technoculturelle offre une double visibilité aux œuvres d’art via une galerie virtuelle et un réseau d’expositions « brique et mortier », qui se déploie notamment dans des restaurants, des hôtels et des espaces de travail. Prochaine étape : étendre le réseau de distribution à l’échelle planétaire pour rendre l’art accessible partout et à tous.

Un incubateur pour favoriser les échanges
« Avant la pandémie, nous étions en phase de commercialisation, explique Guillaume Parent. Nous cherchions de l’accompagnement pour développer notre produit, élargir notre réseau de clients et atteindre notre adéquation au marché. C’est ce que le MT Lab nous a permis d’accomplir. » Le fait de pouvoir rencontrer de grandes entreprises comme Aéroport de Montréal, le Palais des Congrès de Montréal et l’ITHQ – avec lequel un partenariat majeur a été signé – a ainsi permis à l’entreprise de valider son modèle d’affaires.

L’importance du travail sur le terrain
Grâce au soutien du MT Lab, du Cabinet Créatif et d’Air Canada, Guillaume Parent et sa partenaire cofondatrice Lin Xi Shang ont pu voyager en France et en Espagne pour participer au congrès eTourisme et rencontrer d’importants clients potentiels. « En deux semaines, nous avons accompli un travail qui nous aurait autrement demandé des mois, commente le fondateur. Nous avons établi un vrai dialogue avec nos interlocuteurs, ce qui nous a permis de comprendre leur réalité. » Une proximité grâce à laquelle Gallea a pu prendre une longueur d’avance en validant les intérêts des partenaires de son écosystème d’expansion à l’international.

S’adapter à une nouvelle réalité
Comme tout le secteur culturel, Gallea a subi en direct les contrecoups de la pandémie. « La fermeture des commerces, des restaurants et des bureaux a freiné le développement de notre réseau d’expositions, explique Guillaume Parent. Mais nous nous sommes adaptés à cette nouvelle réalité en nous concentrant sur notre offre numérique, tant auprès des artistes que des consommateurs. » L’entreprise a notamment lancé des collections thématiques et des expositions virtuelles avec des partenaires de premier plan, et elle a également mis sur pied un service conseil personnalisé permettant aux experts de Gallea de recommander des œuvres à des clients en se basant sur des photographies de leurs murs.

Des chiffres éloquents
« Grâce à ces initiatives en temps de pandémie, nous sommes passés de 500 à 8 000  artistes membres de Gallea, précise le fondateur. Aujourd’hui, nous diffusons 40 000 œuvres dans 37 pays, et notre équipe compte maintenant 25 employés. » Une aventure qui ne fait que commencer, car la réouverture des espaces publics entraîne une hausse de la demande pour les expositions en présentiel, qui incluent une rotation des œuvres. « Nos partenaires comprennent l’importance de l’art dans la dynamisation des espaces publics, et ils en mesurent la portée non seulement sur les humains, mais aussi sur les communautés artistiques locales », se réjouit l’entrepreneur.

Gallea.ca

Stimulation Déjà Vu
Fondatrice : Audrey Bernard (à droite sur la photo)

Cette entreprise en pleine croissance mise sur la combinaison du pouvoir évocateur de l’odorat – qui agit sur la mémoire et les émotions – pour créer de véritables immersions sensorielles. Ce volet émergent du marketing immersif vise, entre autres, le secteur touristique, ici et hors frontières, pour faire voyager les gens dans une autre dimension en recréant des odeurs liées à des sites ou à des expériences marquantes.

Un monde de possibilités
L’entreprise en marketing sensoriel explorait le filon de la santé en effectuant notamment des recherches pour mesurer les effets de la stimulation olfactive sur l’anxiété lorsqu’elle a débarqué au MT Lab. « Dès notre arrivée, on nous a demandé comment enrichir l’expérience des visiteurs dans un contexte culturel ou touristique, se remémore Audrey Bernard. Nous avons eu un coup de foudre instantané pour ces secteurs, et tout un monde de possibilités s’est ouvert à nous. »

Croître en pleine pandémie
Depuis 2020, l’entreprise a connu une croissance importante, notamment au Québec et en France. « Nous avons doublé notre chiffre d’affaires tout en intégrant une démarche scientifique à l’interne, raconte Audrey Bernard. Au début de la pandémie, 90 % de nos projets ont été mis sur pause, mais nous avons rapidement trouvé un concept nous permettant de mettre à profit notre expertise et notre capacité de production. » C’est ainsi que le développement de produits sanitaires expérientiels sur mesure pour plusieurs projets et clients a permis à l’entreprise de demeurer active. Du côté français, le succès a aussi été au rendez-vous. Il faut dire que le terrain était bien préparé, Stimulation Déjà Vu ayant au préalable consacré beaucoup d’efforts à s’établir sur ce marché. « Nous avons lancé notre filiale française en avril 2021 et nous avons fait le bon choix, conclut la fondatrice. Nous travaillons maintenant avec de nombreux partenaires, et ça ne fait que commencer ! »

Un concept qui s’exporte
Forte de cette lancée, l’entreprise a le marché international dans sa mire. « Les voyages d’affaires sont essentiels, tout particulièrement dans notre domaine, déclare Audrey Bernard. Voyager, c’est découvrir des cultures, une architecture et des paysages différents. C’est ouvrir ses sens à des expériences nouvelles. » Elle ajoute que l’incursion de Stimulation Déjà Vu dans le domaine du tourisme s’inscrit dans une démarche créative basée sur les données scientifiques et culturelles. « Nous créons ou recréons des odeurs liées à des lieux ou à des évènements pour faire découvrir des destinations futures ou faire revivre des moments remarquables et inoubliables. »

Stimulationdejavu.com

Voyager autrement


L’étendue de la vaccination et les normes sanitaires accrues permettent aux gens d’affaires de reprendre la route pour renouer avec leurs contacts. La bonne nouvelle : les déplacements peuvent être aussi sécuritaires et productifs qu’avant la pandémie, à la condition de tenir compte de certaines réalités.
Quelques exemples.

1/ S’informer sur les exigences d’entrée
Les mesures sanitaires – mises en quarantaine, tests de dépistage, etc. – peuvent varier grandement d’une région à l’autre, et elles peuvent aussi changer très rapidement. Il est donc important de s’informer en continu, depuis la réservation jusqu’au jour du départ ou du retour. Il est également recommandé de se renseigner sur les pratiques interpersonnelles liées à la COVID-19 des pays que l’on visite.

2/ Souscrire à une assurance appropriée
Pour les PME, l’assurance voyage n’est pas un luxe. Dans le contexte actuel, se préparer à toutes les éventualités permet de partir l’esprit tranquille. À l’heure de la reprise des voyages, il est recommandé de contacter son assureur ou son courtier pour faire une mise à jour.

3/ Réserver voitures, salles de réunion et restaurants à l’avance
L’industrie de la location automobile a été affectée par la pandémie. Conséquence : les voitures sont plus rares et les coûts de location, plus élevés. Réserver à l’avance prévient les mauvaises surprises, quitte à annuler pour obtenir un meilleur prix. Il en va de même pour les salles de réunion et restaurants, qui peuvent avoir une capacité d’accueil limitée en raison de la pénurie de main-d’œuvre.

4/ Se procurer des devises en espèces avant le départ
Dans certaines zones du globe, la pandémie a eu un impact sur l’industrie des bureaux de change. Si les cartes de crédit ne sont pas acceptées partout dans les pays visités, il vaut mieux avoir des devises en poche à l’arrivée plutôt que de perdre du temps dans une file d’attente.

5/ Se donner du temps et ne pas surcharger son horaire
Les mesures sanitaires peuvent ralentir les processus de sécurité et d’embarquement à l’aéroport, l’accès aux taxis et autres transports, l’enregistrement à l’hôtel, et plus encore. Pour éliminer tout stress, il vaut mieux ne pas surcharger son horaire. Les plages libres ne nuisent pas à la productivité, bien au contraire : elles peuvent être mises à profit pour se mettre à jour dans ses courriels, pour réviser un dossier, pour se détendre ou pour se familiariser avec la culture locale. 

Air Canada pour entreprise


Un partenaire à part entière pour les jeunes pousses et les PME

Un programme qui voit loin
Air Canada pour entreprise est un outil numérique de réservation de vols et de gestion de voyages d’affaires, combiné à un programme de loyauté spécialement conçu pour répondre aux besoins des PME.

L’inscription est rapide et gratuite
Pour accéder au programme, il suffit de remplir un formulaire sur aircanada.com et de fournir le numéro de taxe gouvernementale de l’entreprise. L’offre spéciale qui est en cours permet d’obtenir immédiatement un accès aux salons Feuille d’érable, cinq bons de repas Bistro Air Canada et une réduction sur l’adhésion au Club Feuille d’érable.

Des avantages cumulatifs
Le programme, qui ne requiert aucune dépense minimale, offre aux membres des rabais sur les vols, des crédits de surclassement, des sièges préférentiels, des coupons Air Canada Bistro et des passes pour les salons Feuille d’érable. Plus l’entreprise voyage, plus elle accumule de bénéfices qui seront portés à son compte. En fait, plus l’entreprise voyage, plus tous les voyageurs enregistrés bénéficient d’avantages.

Un engagement renouvelé en matière de sécurité
Depuis le début de la pandémie, Air Canada a mis en place des mesures sanitaires strictes pour assurer la santé et la sécurité de ses voyageurs en tout temps dans ses espaces au sol et en vol. Besoin d’informations ? Le portail Prêts à voyager répond aux questions les plus fréquentes, notamment au sujet des exigences d’entrée en fonction des destinations, des tests requis et des heures d’arrivée recommandées.

Une mission : propulser le développement hors frontières des entreprises québécoises
Air Canada pour entreprise s’est donné pour mission d’aider les PME d’ici à réussir à l’international. Le programme soutient ainsi plusieurs initiatives de développement et d’accélération en offrant son expertise, du financement ainsi que des avantages tels que des billets gratuits permettant aux entreprises de réaliser un voyage exploratoire. De plus, Air Canada est un grand partenaire du MT Lab, l’incubateur d’innovation en tourisme, culture et divertissement initié par la Ville de Montréal et Tourisme Montréal, ainsi que le codéveloppeur du programme Cabinet Créatif.

Pour information :
mtlab.ca
cabinetcreatif.ca



Air Canada pour entreprise est un programme gratuit conçu pour permettre aux petites et moyennes entreprises de réaliser des économies sur les vols, d’accumuler des récompenses et de profiter d’offres exclusives chaque fois qu’elles voyagent avec Air Canada ou l’un de ses partenaires d’exploitation admissibles. Le programme est actuellement offert aux entreprises au Canada et aux États-Unis ; aucun seuil de dépense minimal ou d’engagement requis.

Ce contenu a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir en collaboration avec l’annonceur. L’équipe éditoriale du Devoir n’a joué aucun rôle dans la production de ce contenu.

Pour en savoir plus sur Air Canada pour entreprise