Festival Bach Montréal : une remarquable trajectoire

L’orchestre du Festival Bach Montréal, dirigé par le Québécois Jean-Claude Picard l’année dernière.
Photo: L’orchestre du Festival Bach Montréal, dirigé par le Québécois Jean-Claude Picard l’année dernière.
L’incontournable rendez-vous annuel — c’est le plus important événement dédié à Bach en Amérique du Nord — célèbre cette année son 15e anniversaire. Au programme : concerts de l’orchestre Festival Bach Montréal, artistes invités et prestations gratuites Off-Festival Bach, qui accueillent tous les mélomanes à bras ouverts.

Ce n’est pas un hasard si la musique intemporelle de Johann Sebastian Bach, qui sublime toute la gamme des émotions humaines, a fait l’effet d’un baume pendant la pandémie. Alors que la quatrième vague est en bonne voie de s’apaiser, le festival qui lui est dédié arrive à point nommé. Il permettra aux mélomanes avertis ou aux amateurs de vivre Bach en mode présentiel (enfin !) du 20 novembre au 5 décembre. Une bonne nouvelle pour la fondatrice Alexandra Scheibler, qui assure la direction générale et artistique du Festival Bach Montréal : « Rien n’est comparable à l’intensité et à l’émotion d’un concert où artistes et public se retrouvent face à face. »

Le coup d’envoi : l’Oratorio de Noël C’est l’orchestre du Festival Bach Montréal (OFBM), accompagné par le chœur du Festival Bach Montréal, qui inaugurera la 15e saison. Cet ensemble hors du commun réunit d’excellents musiciens du Québec et du reste du Canada, sous la direction de chefs d’orchestre de premier plan. Les deux concerts de l’Oratorio de Noël, présentés au Palais Montcalm de Québec et à la Maison symphonique de Montréal, seront dirigés par nul autre que le tchèque Václav Luks, grand spécialiste de Bach. Ils mettront également en scène deux solistes de renommée internationale, le contre-ténor Maarten Engeltjes et le ténor Daniel Johannsen.

Václav Luks dirigera les deux concerts de l’Oratorio de Noël le 20 et le 21 novembre prochains.
Un orchestre qui voit grand L’OFBM réunit, sur invitation d’un comité de sélection, des musiciens établis de grands orchestres tels que l’OSM et l’Orchestre Métropolitain, qui s’absentent pour l’occasion de leurs fonctions, ainsi que des talents émergents et des étudiants exceptionnels. L’OFBM se distingue par l’harmonie et la camaraderie qui règnent dans ses rangs, et qui témoignent d’une passion partagée pour l’héritage de Johann Sebastian Bach. En musique, comme dans la vie, qui se ressemble s’assemble !

Le Festival Bach Montréal offre à ces musiciens locaux l’occasion de célébrer un artiste de génie en travaillant tous ensemble sur des projets de haut niveau, en compagnie de chefs d’orchestre et de solistes de renom. Ainsi, en 2018, sous la direction du ténor allemand Julian Prégardien, l’OFBM a présenté la Passion selon saint Jean avec un chœur réunissant des étudiants de trois universités montréalaises. En 2019, l’orchestre, accompagné de Bruno Delepelaire, premier violoncelle solo de l’Orchestre philharmonique de Berlin, était dirigé par l’illustre chef allemand Reinhard Goebel. En 2020, c’était au tour du Québécois Jean-Claude Picard de mener l’OFBM. Autant d’invités prestigieux qui ont ouvert la voie à l’arrivée de Václav Luks à la direction de l’Oratorio de Noël.

Des projets d’avenir
L’orchestre Festival Bach Montréal, dirigé par Julian Prégardien en 2018
Depuis sa fondation, L’OFBM a élargi son influence en recrutant des musiciens de talent, en attirant des chefs d’orchestre et des solistes réputés, et en offrant des concerts de haut niveau. À ce jour, l’orchestre s’est produit dans les Cantons-de-l’Est, à l’Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac et sur le site d’Orford Musique. En 2021, alors que ce sera au tour de Québec d’accueillir un de ses concerts, l’OFBM projette de continuer sur sa lancée et de franchir les frontières du Québec, avec le reste du Canada et l’international dans sa mire, rien de moins.

Le parcours musical 2021

Une programmation enlevante
Outre l’Oratorio de Noël présenté à Montréal et à Québec par l’OFBM, citons les six Concertos brandebourgeois de l’Orchestre de l’Agora, la prestation très attendue du pianiste virtuose allemand Martin Helmchen, l’interprétation de la Passion selon saint Jean conçue par le ténor islandais Benedikt Krisjánsson, et le concert du pianiste arménien américain Sergeï Babayan. Sans oublier le concert de clôture de l’Orchestre Métropolitain, sous la direction de Nicolas Ellis.

Le Off-Festival Bach
Ce festival en marge de la programmation officielle propose une incursion gratuite dans l’univers de Bach. Au programme : concerts de 45 minutes, répétitions publiques, discussions et prestations impromptues par des artistes.

Des concerts virtuels
Pour celles et ceux qui ne peuvent se déplacer, certains concerts pourront être visionnés sur la plateforme du Festival Bach Montréal, Canada Classique.

Pour en savoir plus sur la programmation 2021 : festivalbachmontreal.com




La mission première du Festival Bach Montréal est de faire connaître des solistes, des ensembles et des orchestres de renommée mondiale excellant dans le répertoire de Bach. Outre les artistes établis, le festival promeut et soutient également les talents canadiens émergents et s’adresse à la communauté locale par le biais d’activités éducatives, d’expériences multiculturelles et d’événements accessibles et abordables, comme son OFF-Festival, entièrement gratuit.

www.festivalbachmontreal.com 

Ce contenu a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir en collaboration avec l’annonceur. L’équipe éditoriale du Devoir n’a joué aucun rôle dans la production de ce contenu.

Pour en savoir plus sur Festival Bach Montréal