Soutenir l’art d’ici, pour le plaisir et pour la cause

La Foire papier, pour partir à la rencontre de l’art du 26 au 28 novembre.
Photo: Michael Seminaro La Foire papier, pour partir à la rencontre de l’art du 26 au 28 novembre.
Par Alain Tittley
Collaboration spéciale

La pandémie nous a collectivement privés des nombreux bienfaits de l’art dans nos vies. Le ministère de la Culture et des Communications, en collaboration avec différents organismes du milieu des arts, tente de remédier à la situation. Rencontre avec deux passionnés qui croient au pouvoir transformateur de l’art et qui ont collaboré avec bonheur aux efforts du gouvernement du Québec pour assurer la relance économique du milieu culturel. Et ce, tout en continuant à encourager la reconnaissance et l’achat local.

La campagne promotionnelle Retrouvez l’art d’ici, ici ! – initiée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec, qui y a investi une somme de 720 000 $ –, aura permis un rapprochement inédit entre l’Association des galeries d’art contemporain (AGAC) et le Conseil des métiers d’arts du Québec (CMAQ), deux organismes résolument engagés dans la promotion de la création artistique au Québec. « Dans le cadre de cette campagne transversale, nous avons découvert que nous avions des défis semblables à relever pour assurer la reprise économique dans nos deux secteurs d’activités, explique Julie Lacroix, directrice générale de l’AGAC. Nous avions des objectifs communs, et il s’est avéré que la collaboration avec le CMAQ a été mutuellement bénéfique et fertile pour les deux parties. »

Le pouvoir de l’art
Pour Julien Silvestre, directeur général du CMAQ, le rôle de l’art dans notre société est essentiel. « C’est ce qui nous interpelle, nous fait avancer, nous fait vibrer, et c’est ce qui fait le lien entre l’absolu et le quotidien, affirme-t-il. Avec les confinements, le télétravail, les rencontres Zoom, les achats en ligne, la distanciation sociale et le reste, nous venons de traverser une période très particulière, largement axée sur le numérique, le virtuel ; or, nous avons besoin d’un retour à la matière. Et c’est pour ça que les arts visuels, l’art contemporain et les métiers d’art contribuent à notre bien-être collectif. C’est pourquoi nous sommes ravis de participer avec l’AGAC à cette campagne de promotion, qui est en vigueur jusqu’à la fin de l’année et qui a pour but de ramener l’art au cœur de notre quotidien tout en mettant en valeur le travail des artistes et artisans d’ici. »
Photo: Benoit Rousseau Le Salon des métiers d’art, du 9 au 19 décembre.

Nous traversons une période de bouleversements sans précédent, qui pose son lot de défis et qui affecte le bien-être de la population. « Présentement, on a besoin de mettre l’accent sur les choses qui font du bien à l’âme aussi bien qu’aux yeux, commente Julie Lacroix. C’est le moment de nous concentrer sur les choses positives afin de combler le vide causé par le manque d’art, l’éloignement social et l’omniprésence des écrans dans nos vies au cours des derniers mois. » C’est ainsi que la campagne Retrouvez l’art d’ici, ici ! permettra aux deux regroupements de mieux se faire connaître et de promouvoir leurs événements phares – la Foire papier et le Salon des métiers d’art –, ainsi que les artistes et artisans d’ici qu’ils représentent.

Faire le bien et se faire du bien
« On n’a pas souvent l’occasion de parler de l’art contemporain et des métiers d’art en même temps dans une aussi vaste campagne, précise Julien Silvestre. On invite les gens, à travers nos événements, à venir à la rencontre des artistes et des artisans du Québec et à intégrer leurs œuvres dans leurs vies. En achetant des œuvres d’art produites par des artistes ou artisans québécois, l’amateur s’assure d’avoir un impact direct sur notre économie. Il soutient ainsi le travail des créateurs locaux qui contribuent au développement économique, touristique et social de toutes les régions du Québec. » « Nos grands événements sont les moteurs économiques et des vitrines essentielles pour nos secteurs d’activités, poursuit Julie Lacroix. La campagne permettra aussi à l’AGAC de donner rendez-vous aux amateurs d’art à la Foire papier, car cet événement représente l’occasion idéale pour découvrir et acquérir des œuvres d’art d’ici. Nous sommes très heureux d’y collaborer aux côtés d’un partenaire qui partage la même vision. »

À ne pas manquer

La 14e édition de la Foire papier aura lieu du 26 au 28 novembre 2021 au Grand Quai du Port de Montréal et, en virtuel, sur papiermontreal.com. Un événement incontournable de l’art contemporain, où le public peut côtoyer artistes et galeristes, et faire l’acquisition d’œuvres d’art.

Le 65e Salon des métiers d’art se tiendra cette année du 9 au 19 décembre au Palais des congrès de Montréal. Il s’agit de la plus grande plateforme québécoise pour faire rayonner les métiers d’art et créer un lien direct entre les artisans (350 participants) et les visiteurs (100 000 par année).

Pour en savoir davantage sur l’Association des galeries d’art contemporain : www.agac.ca
L’Association des galeries d’art contemporain (AGAC) est un organisme sans but lucratif dont la mission principale est d’assurer la reconnaissance et la prospérité du marché de l’art contemporain au Canada. L’Association contribue à la diffusion et à la promotion de la création artistique nationale par le biais d’expositions et autres évènements majeurs organisés au Québec, au Canada et à l’étranger.

Tout connaitre sur les métiers d'art d'ici : www.matieres.ca
En plus d’offrir une variété de services à ses membres et de défendre les intérêts des artisans professionnels, le Conseil des métiers d’art du Québec chapeaute le Salon des métiers d’art du Québec, Plein Art Québec et Rendez-vous Maestria, en plus d’exploiter un réseau de boutiques.

Ce contenu a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir en collaboration avec l’annonceur. L’équipe éditoriale du Devoir n’a joué aucun rôle dans la production de ce contenu.