Banque Nationale Gestion privée 1859 : la solidarité collective au service de l’art contemporain

Éric Bujol
Photo: Thanh Pham/Sid Lee Éric Bujol
Par Alain Tittley
collaboration spéciale

En ces temps de pandémie, l’art et la culture jouent un rôle de premier plan dans le bien-être collectif. Entretien avec Éric Bujold, président fondateur de Banque Nationale Gestion privée 1859 et passionné d’art contemporain.

Pour Éric Bujold, la philanthropie fait partie intégrante de la responsabilité sociale des entreprises et des individus. « Depuis le début de la pandémie, j’ai senti une grande fraternité au sein de la population et ça m’a fait chaud au cœur de voir les gens se serrer les coudes et faire preuve de bienveillance, chacun à sa mesure. Les élans de générosité, bien qu’ils passent souvent sous silence, sont des expressions de solidarité qui méritent d’être soulignées, car la philanthropie en temps de crise est essentielle au bien-être collectif. »
L’art comme service essentiel « L’art joue un rôle important dans l’équilibre et le bien-être de bien des gens, affirme Éric Bujold d’entrée de jeu. Le contact avec l’art nous offre un moment d’évasion particulièrement apprécié ces jours-ci. Il nous amène à nous remettre en question, à réfléchir, à quitter notre zone de confort, et il nous aide aussi à évoluer comme société. Plus que jamais, il importe de soutenir l’art contemporain et les artistes d’ici, et c’est essentiellement pour ces raisons que je m’implique personnellement auprès de la Fondation du Musée d’art contemporain de Montréal. »

Très axée sur la qualité des rapports humains dans toutes ses sphères d’activité, Gestion privée 1859 soutient les causes auxquelles l’entreprise croit pouvoir contribuer de façon significative, que ce soit en argent, en temps ou en expertise. « Nous avons à cœur d’offrir une réelle valeur ajoutée aux organismes avec lesquels nous nous impliquons », poursuit Éric Bujold.

Notre motivation, en tant que plus grand musée voué exclusivement à l’art contemporain au Canada, est de donner de l’espoir à la communauté des arts visuels. 

Soutenir l’art d’ici En 2020 et 2021, la Fondation du MAC, par le biais du programme Je soutiens l’art d’ici, s’est donné pour objectif de doubler le budget d’acquisition du musée afin de soutenir les artistes établis et actifs au Québec. « Nous avons redirigé une partie de notre contribution financière afin de permettre l’acquisition et l’ajout à la collection permanente du musée de deux œuvres d’artistes québécois de la relève, Thea Yabut et Nico Williams, pour lesquels l’entrée au MAC sera significative », précise Éric Bujold.

Par ailleurs, au fil des ans, la Banque Nationale a elle-même constitué une collection privée de quelque 7 000 œuvres originales d’artistes québécois et canadiens qui sont mises en valeur dans les bureaux de l’ensemble de ses divisions, notamment ceux de Gestion privée 1859.
Une implication personnelle Éric Bujold est fier du soutien que son institution apporte au milieu de l’art, et il s’est fait un point d’honneur de prêcher par l’exemple, même si sa formation en actuariat ne l’y prédisposait pas a priori. « Au départ, je ne comprenais rien à l’art contemporain, mais ça m’intriguait. Et puisque j’aime les choses complexes, comme les mathématiques ou la philosophie, j’ai voulu apprendre... C’est au fil de rencontres et de discussions fascinantes avec des artistes, collectionneurs, galeristes et amateurs qu’est née cette passion, forte en émotions, qui m’habite depuis plusieurs années. » Il incite d’ailleurs les personnes qui disposent du temps, des connaissances et des moyens nécessaires à s’impliquer auprès de causes qui les touchent ou qui les passionnent. Non seulement pour soutenir leur communauté, mais aussi pour grandir en tant qu’êtres humains.

Quelques œuvres

La contribution de Gestion privée 1859 au Musée d’art contemporain, dans le cadre du programme Je soutiens l’art d’ici, a entre autres permis l’acquisition de ces oeuvres.
Photos : Guy L’Heureux


Nico Williams, Mots Cachés (Orange), 2020.



Thea Yabut, Ootheca, 2020. 



La Fondation du Musée d’art contemporain a pour mission de soutenir le musée dans ses divers pôles d’activités, soit l’enrichissement de sa collection, la production d’expositions, la promotion et les programmes éducatifs. La Fondation participe ainsi au rayonnement de la collection de la toute première institution d’importance vouée entièrement à l’art actuel au Canada : le Musée d’art contemporain de Montréal.





Banque Nationale Gestion privée 1859 est une filiale de la Banque Nationale du Canada qui accompagne les particuliers, les familles et les entrepreneurs du Canada dans tous les aspects de la gestion de leur patrimoine depuis plus de 10 ans. Notre équipe est composée de près de 300 employés et nous gérons plus de 26 milliards de dollars d’actifs sous gestion.
 

Ce contenu a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir en collaboration avec l’annonceur. L’équipe éditoriale du Devoir n’a joué aucun rôle dans la production de ce contenu.

Pour en savoir plus sur Fondation du MAC