Finance responsable et covid-19 L’engagement de Desjardins

Par Maude Dumas
Collaboration spéciale

Dans un contexte sans précédent, alors que se profile une reprise économique incertaine, Desjardins garde le cap sur ses objectifs en multipliant les initiatives pour assurer une relance verte et équitable.

Aider les particuliers à faire face à leurs obligations financières, soutenir les entrepreneurs pour leur permettre de résister aux contrecoups de la pandémie : au cœur de la crise, Desjardins contribue de façon proactive à la prospérité des collectivités, tout en misant sur l’environnement et la santé. Un engagement souligné tout récemment par l’Initiative financière du Programme des Nations Unies pour l’environnement, qui a cité en exemple les mesures d’accompagnement et d’allègement mises en place par Desjardins pour ses membres et ses clients dans le contexte de la COVID-19. En cette période de bouleversements, les actions de grandes organisations, notamment en matière de lutte contre les changements climatiques, sont plus pertinentes que jamais. À titre d’exemple, quelques initiatives récentes du Mouvement Desjardins.

Produits SociéTerre sans pétrolières ni pipelines
Depuis le 1er juin, les Fonds et Portefeuilles SociéTerre sont sans pétrolières ni pipelines, un changement qui témoigne des efforts déployés par l’organisation pour assurer la transition vers une économie sobre en carbone. « De plus, cela nous permet de répondre aux besoins de nos membres et clients qui souhaitent s’impliquer dans l’action climatique avec leurs choix d’investissements », affirme Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins. Rappelons qu’avec une trentaine de produits d’investissement responsable (IR), Desjardins propose la plus vaste gamme de ce type au Canada. Pionnier en la matière depuis trois décennies, c’est l’un des acteurs les plus engagés au pays dans la promotion et l’avancement de l’IR.

Adhésion à l’Alliance : énergiser au-delà du charbon
Le 3 juin dernier, à l’occasion de la Journée de l’air pur, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique Jonathan Wilkinson a annoncé, conjointement avec Guy Cormier, que Desjardins devenait la première institution financière en Amérique du Nord à devenir membre de l’Alliance. Cette initiative des gouvernements canadien et britannique, soutenue par les Nations Unies, vise à accélérer le désinvestissement du charbon thermique et à favoriser une transition rapide vers les énergies propres. À cet égard, Desjardins s’engage à se désinvestir du secteur d’ici la fin de 2020, tout en soutenant exceptionnellement les entreprises dotées de plans de transition vers les énergies renouvelables jugés crédibles et conformes aux recommandations du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC).

Signature du Tobacco-Free Finance Pledge
Desjardins est récemment devenu l’une des premières institutions en Amérique du Nord à signer cette entente initiée par les Nations Unies. Le Tobacco-Free Finance Pledge incite le secteur financier à se désengager complètement de l’industrie du tabac et de la cigarette, qui a des effets dévastateurs sur le bien-être et la santé des communautés, de même que sur l’environnement. « Nous sommes enchantés que Desjardins se joigne aux signataires. Comme premier groupe financier coopératif au Canada, ce geste envoie un message clair aux collectivités à l’effet que le secteur financier adopte les objectifs de développement durable des Nations Unies de plus en plus rapidement », a souligné la Dre Bronwyn King, présidente et directrice générale des Tobacco Free Portfolios.

Lancement du Fonds du Grand Mouvement
En avril dernier, Desjardins a dévoilé un plan d’action pour aider les entreprises et les organismes à aborder la relance avec confiance. Fidèle à la mission d’engagement social et entrepreneurial qui l’anime depuis 120 ans, l’institution mise sur son réseau de caisses pour agir au cœur des communautés, en fonction de leurs réalités. Ainsi, pour soutenir le développement régional de façon équilibrée et responsable, le Fonds du Grand Mouvement, doté d’une enveloppe de 150  M$, soutiendra jusqu’en 2024 des projets touchant des priorités telles que l’emploi, la vitalité économique, l’éducation et, bien sûr, l’environnement. Investir dans le futur, poser des gestes concrets pour l’environnement et les communautés : fort de son réseau de caisses, de sa solidité financière, et appuyé par quelque 47 000 employés et plus de sept millions de membres et clients, Desjardins est un formidable agent de changement qui peut faire une réelle différence, aujourd’hui et demain.

Pour en savoir plus : desjardins.com/engagements


Pour un développement économique respectueux des personnes et de l’environnement.

Ce contenu a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir en collaboration avec l’annonceur. L’équipe éditoriale du Devoir n’a joué aucun rôle dans la production de ce contenu.

Pour en savoir plus sur Desjardins