Prudence près des fils électriques ! 10 choses à savoir avant d’entreprendre des travaux d’aménagement extérieur

Par Maude Dumas
Collaboration spéciale

Si l’on s’approche à moins de trois mètres de fils électriques, le choc peut être fatal. Voici ce qu’il faut savoir pour assurer votre sécurité et celle de votre famille.

Si la tendance se maintient, il y a fort à parier que la majorité des Québécois vont passer l’été à leur domicile – ou alors pas très loin ! Beaucoup en profiteront pour améliorer leurs conditions de confinement en verdissant leur environnement, en installant une piscine ou un spa, en posant une clôture, en construisant une terrasse, un cabanon ou, pourquoi pas, un poulailler urbain. Et c’est sans compter les projets d’aménagement paysager et de jardinage, qui sont plus que jamais dans l’air du temps.

Avant de vous lancer dans les travaux, il est impératif de repérer les installations électriques autour de la maison, qui ne posent pas de problème si vous respectez les règles de sécurité de base, mais qui peuvent s’avérer dangereuses, voire mortelles, si vous ne faites pas preuve de prudence et de vigilance. Il faut également pouvoir identifier les situations à risque et agir en conséquence.

Voici ce qu’il faut savoir.


1. Identifier les fils électriques avant de commencer Plus ils sont hauts, plus ils sont dangereux. Mais attention: tous les fils électriques peuvent entraîner des risques d’électrocution ou de brûlures graves.
 
Les fils de télécommunications (12 volts). Ces fils de fort diamètre, qui sont gainés de noir et qui n’appartiennent pas à Hydro-Québec, sont utilisés par les entreprises de télécommunications (téléphonie résidentielle et câblodistribution). Leur charge électrique est plutôt faible, ce qui pose en temps normal peu de risques. Toutefois, rien ne doit toucher ou faire dévier ces fils qui, par ailleurs, peuvent s’avérer dangereux si leur gaine est brisée, ou en cas d’orage ou de courts-circuits.

Les fils basse tension (120 à 600 volts). Situés au-dessus des fils de télécommunications, ils acheminent l’électricité aux maisons et bâtiments. Même si leur nom pourrait laisser croire qu’ils sont anodins, il est impératif d’éviter toute forme de contact avec les fils basse tension, car ils peuvent causer des blessures graves. Comment les identifier ? Il y a deux configurations possibles : deux fils protégés par une gaine isolante noire et torsadés autour d’un fil métallique nu (ce qui donne l’aspect d’un gros câble), ou alors trois fils disposés l’un au-dessus de l’autre, qui sont également protégés par une gaine isolante. Ces gaines isolantes peuvent par ailleurs donner un faux sentiment de sécurité, car elles peuvent laisser passer le courant si elles sont endommagées. C’est pour cette raison qu’on ne doit pas s’en approcher – en personne ou avec un objet – à moins de trois mètres.

Les fils moyenne tension (750 à 34 500 volts). Ces fils métalliques de faible diamètre, sans gaine isolante, sont situés au sommet des poteaux, où ils s’appuient sur ce qui ressemble à des coupelles de porcelaine. Peu importe leur configuration – six fils, trois fils, et même un seul –, ils sont très dangereux et peuvent causer la mort. Si vous vous approchez à moins de trois mètres, un arc électrique fatal peut se former entre le fil et votre corps. Et si vous approchez un outil ou un objet que vous tenez dans vos mains, l’arc le traversera pour vous atteindre.


2. Respecter en tout temps la règle des trois mètres Le non-respect des distances est la principale cause des accidents d’origine électrique autour de la maison. En tout temps, vous devez respecter une distance d’un minimum de trois mètres entre vous, les objets que vous manipulez (échelles, gouttières, outils) et les fils à basse et moyenne tension. L’évaluation de la distance doit toujours se faire visuellement, et non avec un mètre ou un ruban à mesurer, ce qui est très dangereux. Dans le doute, il suffit de s’éloigner un peu plus des sources d’électricité.

3. Faire preuve de vigilance en effectuant des travaux en hauteur Grimper dans une échelle ou un échafaudage, nettoyer des gouttières, réparer un toit, construire une cabane dans un arbre pour les enfants: dès que les travaux s’effectuent en hauteur, les précautions sont de mise pour maintenir la distance requise avec les installations électriques. Attention au transport et à la manipulation d’échelles, de poutres, de gouttières ou d’objets allongés, car une distraction est vite arrivée lorsque les fils ne sont plus dans votre champ de vision. Enfin, il faut surveiller attentivement les manœuvres d’un camion à benne lors de livraison de matériaux d’aménagement paysager (terre, paillis, gravier), car celui-ci risque de toucher les fils électriques.


4. Agir avec prudence pour l’élagage des arbres En raison du travail en hauteur et des outils requis qui sont potentiellement conducteurs, l’élagage des arbres – tout comme leur abattage – à proximité de fils électriques présente des risques importants d’électrocution. Il ne faut donc pas hésiter à faire appel à des professionnels. Dans les situations suivantes, il vaut mieux contacter Hydro-Québec et ne jamais effectuer les travaux soi-même : branches ou arbres qui s’appuient, menacent de tomber ou sont déjà tombés sur des fils électriques ; étincelles ou fumée se produisant entre des arbres ou de grosses branches et des fils électriques ; plantes grimpantes ayant envahi des fils du réseau d’Hydro-Québec.


5. Planifier avant de planter arbres et arbustes La présence d’arbres et de végétaux autour de la maison contribue à embellir et à assainir l’environnement, particulièrement en milieu urbain. Au moment de la planification, il est important de repérer les lignes électriques aériennes ainsi que les équipements électriques enfouis à proximité des sites de plantations. Si une ligne électrique est située à proximité de l’endroit où vous projetez de planter arbres et arbustes, il faut bien choisir ces derniers en fonction d'une distance de plantation sécuritaire. Ils pourront alors s’épanouir sans s’approcher de façon dangereuse de fils basse tension. Pour en savoir plus, il suffit de consulter l’outil Choisir le bon arbre ou arbuste d’Hydro-Québec.


6. S’informer avant de creuser Planter un arbre, réaliser un aménagement paysager, poser une clôture, installer une piscine: dès que l’on creuse le sol, le risque d’entrer en contact avec de l’équipement électrique souterrain est présent. Cela peut causer de graves blessures, des dommages matériels et de la contamination environnementale, sans compter l’interruption de services essentiels. Pour savoir si des fils électriques, des fils de télécommunications ou des équipements souterrains tels que des canalisations sont enfouis dans votre terrain, il suffit de faire une demande de localisation gratuite à Info-Excavation.


7. Savoir aménager son terrain en présence d’armoires électriques Dans les quartiers où les câbles sont enfouis, des armoires électriques sur socle abritant des équipements tels que des transformateurs peuvent être présentes sur les terrains privés. Il ne faut pas creuser le sol à proximité ni y planter des arbres ou des arbustes, car des câbles sous tension et des mises à la terre sont présents autour du socle, ce qui est potentiellement dangereux et peut nuire aux dispositifs de sécurité mis en place. Il est recommandé de laisser un espace libre de quatre mètres devant les armoires électriques, et d’un mètre et demi tout autour (côtés, arrière et au-dessus). La croissance de végétation à proximité doit être contrôlée, et les branches, feuillages et fleurs ne doivent pas s’approcher à moins de 60 centimètres des armoires électriques. Pour la sécurité des résidents comme des employés d’Hydro-Québec, il est par ailleurs important de ne pas camoufler ces constructions avec des plantes envahissantes. Enfin, une armoire électrique n’est vraiment pas un endroit indiqué pour attacher son chien !

8. Trouver un emplacement sécuritaire pour un cabanon Une ligne de distribution passe en bordure de votre terrain? Certaines précautions doivent être prises avant de déterminer l’endroit où installer votre cabanon. S’il s’agit de fils basse tension superposés, le cabanon peut être installé à proximité ou même sous les fils lorsque les conditions suivantes sont toutes remplies : une distance verticale minimale de trois mètres doit être respectée entre la partie la plus élevée du toit et le fil basse tension le plus proche ; la superficie de la construction ne doit pas dépasser 13 mètres carrés ; et le cabanon doit pouvoir être déplacé en tout temps à la demande d’Hydro-Québec. S’il s’agit de fils basse tension torsadés (deux fils protégés par une gaine isolante torsadés ensemble autour d’un fil nu), ce sont les conditions suivantes qui doivent être toutes remplies : une distance verticale minimale d’un mètre et demi doit être respectée entre la partie la plus haute du toit et les fils ; le toit ne doit pas être accessible (pas d’échelle ou de moyen d’y grimper à proximité) ; et le cabanon doit également avoir une superficie maximale de 13 mètres et pouvoir être déplacé en tout temps à la demande d’Hydro-Québec.


9. Installer une piscine ou un spa de façon sécuritaire L’eau et l’électricité ne font pas bon ménage, et un accident peut survenir lorsqu’on nettoie une piscine avec une longue perche, surtout si celle-ci est en aluminium (il vaut mieux se procurer un modèle en fibre de verre). Si vous installez une nouvelle piscine ou un nouveau spa, les distances recommandées avec l’équipement électrique doivent être respectées pour assurer la sécurité de tous, et la portion électrique des travaux doit être confiée à un électricien qualifié. Pour savoir si l’installation de votre piscine ou de votre spa est sécuritaire, vous pouvez remplir le Questionnaire de vérification de la conformité d’Hydro-Québec.


10. Prévenir les accidents lorsque les enfants (et les grands !) s’amusent autour de la maison Les jeunes passent beaucoup de temps à s’amuser dans les cours arrière et sur les terrains pendant la belle saison, autant en profiter pour les sensibiliser aux dangers de l’électricité. Ainsi, un choc grave peut être directement transmis par la corde d’un cerf-volant qui entre en contact avec des fils électriques. Les pistolets à eau à jet continu sont très dangereux lorsque les projections, qui peuvent atteindre plusieurs mètres, touchent des fils : un contact direct peut alors se créer avec les mains. Les drones ne doivent jamais entrer en collision avec des fils électriques, et il ne faut pas tenter de les récupérer s’ils tombent dans une zone dangereuse, à l’intérieur de la clôture d’un poste d’Hydro-Québec, par exemple. Dans tous les cas, il vaut mieux s’adonner à ces passe-temps dans un endroit dégagé, comme un parc, un terrain de jeux ou une plage. Enfin, lorsqu’ils grimpent aux arbres ou font de l’escalade, les jeunes doivent garder en tête – tout comme nous, d’ailleurs – qu’une distance minimale de trois mètres doit être maintenue en tout temps à proximité des fils électriques.

C’est simple et sécuritaire !

Pour obtenir de l’information détaillée, il suffit de consulter la section Conseils de sécurité du site d’Hydro-Québec.

Source des illustrations : Hydro-Québec


Hydro-Québec fournit une alimentation électrique de grande qualité à ses clients, tout en contribuant de manière importante à la richesse collective du Québec. Grâce à ses installations hydroélectriques, l’entreprise joue un rôle central dans l’instauration d’une économie à faible empreinte carbone. Leader mondial de l’hydroélectricité et des grands réseaux électriques, Hydro-Québec exporte une énergie propre et renouvelable et valorise son expertise ainsi que ses innovations sur les marchés mondiaux.
http://www.hydroquebec.com/a-propos/mission-activites.html

Ce contenu a été produit par l’équipe des publications spéciales du Devoir en collaboration avec l’annonceur. L’équipe éditoriale du Devoir n’a joué aucun rôle dans la production de ce contenu.

Pour en savoir plus sur Hydro-Québec